Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

Fronde (La)

.

Références

  • Gamme : XVII, Au Fil de l'Ame
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Plume de Cyrano (La)
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2016
  • EAN/ISBN : 978-2955315514
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 92 pages couleur à couverture souple.

Description

La Fronde est une campagne pour le jeu XVII Au Fil de l’Âme, qui fait vivre aux personnages cette période troublée de l'histoire de France, courant de 1648 à 1652. À la mort de Louis XIII, son fils est encore mineur et s'ouvre alors une période de régence menée par la reine Anne d'Autriche assistée du cardinal de Mazarin. C'est le moment que choisissent plusieurs factions pour tenter de limiter les pouvoirs royaux ou pour, plus prosaïquement, augmenter le leur - à savoir principalement le parlement de Paris et certaines familles nobles. Les ressources du royaume ne sont à ce moment pas au meilleur de leurs possibilités, l'armée étant bien occupée avec les manœuvres de la Guerre de Trente ans. La situation va être compliquée par l'intervention d'un esprit très puissant qui refait surface dans ce contexte, celui d'Alexandre le Grand.

Après les titre, crédits et sommaire (6 pages), une Introduction (14 pages) présente la situation du royaume de France et les factions en présence, soit principalement les clans de la Fleur de Lys (réuni autour du roi et de Mazarin), des Égalitaires (proche du parlement de Paris) et celui des Pharaons composé de nobles de grandes familles. Une vingtaine de personnages importants qui vont intervenir au fil des scénarios sont ensuite présentés, avec une page présentant un tableau de leurs relations, suivis par un résumé des scénarios à venir et une page retraçant la chronologie des principaux événements de la Fronde avec en regard les grandes étapes de la campagne. Cette dernière suppose que les personnages ont vécu les scénarios du livre de base, l'Assassin des Rois, et attiré ainsi l'attention du cardinal. Les événements les amèneront à s'impliquer de plus en plus dans les affaires du royaume.

Au cours des différents scénarios, chaque scène importante se voit adjoindre un paragraphe de conseils pour l'ambiance à lui donner et l'interprétation des PNJ. Certains scénarios de cette campagne sont séparés par un intervalle de plusieurs mois, au cours desquels le MJ pourra insérer ses propres histoires. Le livre est illustré par des reproductions de tableaux et gravures d'époque, notament des portraits des intervenants.

Enquête sur les Disparus (4 pages) voit les PJ être recrutés par un homme du cardinal pour retrouver des jeunes gens disparus récemment. En remontant les activités de ceux-ci, les enquêteurs devraient pouvoir déterminer qui est le responsable de ces disparitions.

Il va cependant falloir retrouver les disparus et cela passera par une des Réceptions (7 pages) données par le suspect, afin de s'introduire chez lui et de mener une recherche. Ce qu'ils trouveront montrera que ces disparitions avaient un but plus complexe qu'on ne pouvait le penser au départ.

Dans La Journée des Barricades (5 pages), des émeutes éclatent dans Paris contre la politique de Mazarin, et les PJ sont envoyés au milieu du tumulte pour retrouver et ramener l'un des bras droits de celui-ci, piégé dans son hôtel particulier.

Le Convoi (8 pages) prend place au début de l'année 1649 et les PJ sont envoyés par Mazarin pour convoyer un coffre d'or destiné au recrutement d'une troupe de mercenaires allemands afin de poursuivre le blocus de Paris. Entre obstacles et traîtrises, le voyage ne sera évidemment pas de tout repos.

Un Rituel pour Alexandre (7 pages) voit les PJ poursuivre leur enquête sur les agissements d'un parlementaire connu. Celle-ci les mènera à une résidence d'icelui, et de là les ramènera à Paris pour assister au Louvre à une scène dramatique. Celle-ci risquant de changer l'équilibre des forces entre les clans, Mazarin les envoie alors à la recherche d'une relique nécessaire pour un rituel visant à rétablir celui-ci.

L'Enfant de Turenne (6 pages) voit les PJ envoyés à Bruxelles pour requérir au nom du cardinal les services du général de Turenne afin de mener les troupes royales. Celui-ci refusera cependant de les suivre à moins que les PJ ne retrouvent et ne ramènent son fils disparu.

Au début de 1651, les deux Frondes, parlementaire et noble, trouvant un terrain d'entente, la situation du clan de la Fleur de Lys devient difficile et pour éviter sa capture, le cardinal va quitter temporairement Paris. Mazarin en Exil (6 pages)  voit donc les PJ amenés à se confronter à la Cour des Miracles de façon à obtenir de son roi le moyen de faire sortir discrètement le cardinal de la ville.

Dans Briser l'Alliance des Frondeurs (7 pages), les PJ sont chargés de bloquer les négociations qui s’instaurent entre les Égalitaires et les Pharaons pour installer un nouveau pouvoir, jusqu'à la majorité du roi, six mois plus tard. Ce scénario, prévu pour s'étendre sur une longue période, propose des pistes possibles mais demandera de l’initiative aux joueurs et au MJ pour explorer toutes les voies possibles.

Automne 1651, Louis a 13 ans, âge pour lui de La Majorité (6 pages), et peut donc porter la couronne. À la demande de Mazarin, les PJ doivent préparer une réception pour une visite royale. Ces préparatifs étant cependant la cible d'une attaque d'importance, il va leur falloir se défendre puis en retrouver le commanditaire.

Bataille Royale (7 pages) voit les PJ impliqués dans une bataille décisive menée entre le clan royal et la fronde du prince de Condé, allié à l'Espagne.

Le scénario final, Alexandre (9 pages), revient sur Paris où le prince de Condé tente de s'introduire, tandis que les PJ vont essayer de lui faire perdre ses derniers alliés. De leurs actions et de leurs choix au cours de ces journées dépendra alors le destin du royaume.

Cette fiche a été rédigée le 9 octobre 2016.  Dernière mise à jour le 12 décembre 2017.

Critiques

darky  

Le maquettage et l'ergonomie générale sont excellents et permettent de s'y retrouver facilement (les conseils au MJ, précisions d'ambiance, PNJ etc) se détachent bien et permettent en un coup d'oeil de bien. 

Je tiens à souligner la qualité graphique et iconographique excellente (très nombreux tableaux et gravures en vignette) .

Sur papier glacé couleur ça rend particulièrement bien. Le tout est très beau et particulièrement agréable.

Bien évidemment c'est à la fois d'une grande rigueur historique ...et d'une grande souplesse de jeu. Le concept est un peu comme ce que Tim Powers a souvent fait : Ce que les grands personnages historiques ont fait qui est connu est inamovible, mais tous ce qui n'est pas historié est ouvert à relecture, interprétation et donc au  jeu !!

En conséquence les PJ cotoient beaucoup les grands noms de l'époque et interagissent avec eux. Le MJ a donc la joie et le bonheur de les Roleplayer. Ce qui veut dire : Mazarin, Turenne, La Rochefoucauld, Le Grand Condé (y en a plein d'autres, mais ce sont mes chouchous d'historien amateur).

De plus, même si aucun contemporain de l'époque ne peut prétendre comprendre, a fortiori contôler, tout ce qui se passe, les PJ sont aux premières loges pour être de celles et ceux qui en savent le plus sur des enjeux qui secouent l'ensemble du royaume de France et sont suivis avec attention, et inquiétude ou satisfaction, par toute l'Europe.

Critique écrite en septembre 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques