Contenu | Menu | Recherche

Le site du GROG, c'est comme le dieu de l'Ancien Testament : beaucoup de règles, aucune pitié !

Invictus

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 232 pages à couverture rigide.

Description

Ce troisième supplément de ligue est consacré à l'aristocratie des vampires, l'Invictus. Cette ligue, réputée être la plus ancienne de toutes, est une alliance politique prêchant le traditionnalisme et le conservatisme, dont la fondation remonte à la Camarilla romaine. L'Invictus, souvent alliée à la Lancea Sanctum, est de toutes les ligues celle qui a donné le plus de princes aux vampires.

Après une nouvelle de sept pages, imprimée sur papier parcheminé teinté de rose, une introduction de dix pages présente le thème et l'ambiance du supplément, ainsi que les façons de s'en servir. Les deux concepts les plus importants pour l'Invictus sont ensuite précisés : le respect de la Mascarade et la structure féodale. Enfin, un lexique présente le vocabulaire spécifique de la ligue.

Le premier chapitre, "A History of the Invictus" (13 pages), présente les origines de la ligue et les traits saillants de son histoire. Contrairement à d'autres ligues, les sources et documents sur l'Invictus sont nombreux, mais souvent contradictoires, et il n'existe donc, pas plus que pour les autres groupes, de vérité officielle et établie.

"Unlife in the Invictus" (55 pages) propose une description de la ligue vue de l'extérieur. Le chapitre débute avec la présention de l'étiquette et du protocole de l'Invictus, éléments constitutifs de ce groupe de vampires pour lesquels le paraître passe avant l'être. Les croyances des vampires de l'Invictus et le système de patronage sont ensuite exposés. Les plus puissants des vampires de l'Invictus ont trouvé une réponse à la torpeur, la dynastie cyclique : ils forment des Maisons dans lesquelles des vampires s'associent pour alterner les cycles d'éveil et de torpeur. Cette institution originale possède de nombreuses particularités, et quelques maisons célèbres sont fournies à titre d'exemple, dont une résidant à Paris. La politique au sein de l'Invictus et la vie quotidienne de ses vampires sont les derniers sujets abordés.

Le troisième chapitre, "Invictus and the Danse Macabre" (41 pages), traite plus particulièrement de la vie des vampires dans la ligue. Il débute par la description de la façon dont l'Invictus gère les admissions : par l'Etreinte de nouveaux-nés et l'admission ultérieure. Une fois un vampire admis, il peut ensuite rejoindre une guilde, une organisation propre à la ligue. Suit un passage sur les relations entre l'Invictus et les ligues, groupes de vampires et autres créatures surnaturelles. La dernière partie du chapitre porte sur la progression au sein de l'Invictus.

La première partie du quatrième chapitre, "Factions and bloodlines" (49 pages), est occupé par une description des différentes factions au sein de l'Invictus : Cherubim, Most Noble Fellowship of Artemis, Octopus, Most Honorable Order of the Thorned Wreath, et Nachteulen. Viennent ensuite deux familles de goules : les Hostewicks et les Bulls. Enfin, on y trouve de nouvelles lignées de sang : Annunaku, Kallisti, Lynx, Malocusians, Sotoha, et Spina.

Le cinquième chapitre, "Blood Oaths and Disciplines" (39 pages), contient de nouveaux éléments de règles, relatifs aux disciplines, avantages et dévotions existant au sein de l'Invictus. Le chapitre commence notamment par la façon dont l'Invictus renforce surnaturellement les serments ("Oaths") sur lesquels reposent de nombreuses obligations.

Les appendices, "Allies and Antagonists" (17 pages), fournissent une galerie de vingt PNJ et archétypes de l'Invictus.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 7 juillet 2013.

Critiques

LordFFM  

Ce supplément détaille un peu plus le fonctionnement, la philosophie et l'histoire de l'aristocratie de la nuit.

Premier constat : il y a du volume : 230 pages d'informations brutes. Prévoir plusieurs jours (nuits ?) pour tout assimiler.
Second constat : ce supplément continue sur la philosophie du nouveau monde des ténèbres. Le conteur fait ce qu'il veut des informations. Pas de metaplot.

Au niveau qualité du contenu, tout y est ! Avec ce supplément il est possible de maîtriser des dizaines de chroniques se déroulant au sein du Premier Domaine. On connait tout de la ligue la plus importante du nouveau Vampire : initiation, fonctionnement au jour le jour, évolution des personnages en son sein, relations avec l'extérieur etc. On ne tombe jamais dans la caricature propre à l'ancien monde des ténèbres et tout est en demi-teinte.

Bref du très bon. Un supplément indispensable pour tout MJ maitrisant une chronique dans une ville où l'Invictus est présent. Seul point négatif parce qu'il en faut bien un : un énorme travail sera nécessaire pour un MJ souhaitant créer une cellule de la ligue de manière crédible. Les relations incestueuses, les magouilles politico-fiancières et la paranoia ambiante premettent de créer une ambiance unique, mais organiser tout ça pour que les joueurs puissent mettre leurs dents dedans représente un sacré travail.

 

Invictus est le 3e supplément de la série consacrée aux Pactes. A priori, il n'était pas le plus intéressant : ce groupe de vampires conservateurs, attaché aux traditions féodales, ressemble par bien des côtés à la Camarilla de la Mascarade : Anciens puissants et manipulateurs, Nouveaux-nés ambitieux... Et dès les premières lignes, Invictus s'impose comme l'un des meilleurs suppléments qu'ait produit White Wolf.

L'organisation dépeinte est logique et cohérente, et on comprend son fonctionnement et l'intérêt qu'elle peut avoir pour des jeunes vampires. "Jouer Invictus" devient la façon la plus naturelle de pratiquer Vampire : une créature immortelle est par nature conservatrice, et il est plus facile de se mettre dans la peau d'un vampire de l'Invictus que d'un mystique de la Lancea Sanctum ou d'un ésotériste de l'Ordo Dracul. Les auteurs ont admirablement intégré les spécificités du jeu, et les mécanismes fondamentaux de VlR sont sublimés en trouvailles géniales, comme les dynasties cycliques, la réponse de l'Invictus au problème de la Torpeur. Chaque chapitre, de la description de l'étiquette en vigueur à la présentation des nouvelles Lignées de sang, fournit des idées de Chronique. Et quand on referme le livre, on ne pense plus à la Camarilla : l'Invictus possède une personnalité et un intérêt que la secte sclérosée de la version précédente du jeu n'a jamais eu.

Philippe Fenot - Casus Belli n°36

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques