Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

Encyclopaedia Vampirica

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 224 pages à couverture rigide.

Description

Ce supplément fut réalisé par l'éditeur allemand Feder & Schwert puis traduit par White Wolf, et cette version anglaise fut traduite dans la langue de Molière par Hexagonal. Il s'agit d'une encyclopédie du monde de Vampire : La Mascarade et de Vampire : l'Age des Ténèbres. Les entrées comprennent également quelques références mineures aux sous-gammes Ere Victorienne, Vampires d'Orient et Momie : la Résurrection.

La version américaine est parue sous forme d'un tirage limité luxueux avec couverture imitation cuir, marque page en tissu et tranche argentée. Enfin, tout comme la version française, la version américaine est depuis distribuée en impression à la demande après avoir connu un tirage offset. La version française a été traduite de la version américaine et non de la version originale allemande.

La mise en page rappelle celle d'un grimoire. Les auteurs ont collecté puis trié des articles par ordre alphabétique. Chaque article est développé sur un espace très variable, entre deux lignes (comme des surnoms) et deux pages (comme l'article sur le Sabbat), l'essentiel faisant un ou deux paragraphes. Des flèches signalent les croisements de références dans l'encyclopédie, ce qui permet au lecteur de passer facilement d'un terme à l'autre.

L'ensemble des personnages publiés jusqu'en 2003 pour les trois premières éditions du jeu sont ainsi répertoriés. On retrouve donc les vampires décrits dans tous les Livres du Clan, scénarios et autres guides, y compris leurs multiples surnoms. Les auteurs prennent en compte les évolutions de l'univers introduits dans la troisième édition, (voir Les Nuits des Prophéties). Anatole le Malkavien est par exemple noté "décédé" en 1999 de la façon décrite dans les romans.

L'encyclopédie répertorie également la majeure partie du champ lexical spécifique aux vampires de la gamme. Ainsi de nombreux concepts vampiriques très variés comme l'Amarante, le réseau SchreckNet ou encore le rang de Préfet sont expliqués. On retrouve ainsi tous les clans, toutes les lignées mineures, toutes les sectes évoquées mais aussi des lieux étranges (jusqu'au château d'Hunedoara développé dans Lair of the Hidden) ou des artefacts sous forme d'articles synthétiques comprenant de nombreux renvois vers d'autres termes.

Le livre fournit également plusieurs chronologies détaillées comme celle de la Révolte Anarch, ou de l'évolution vampirique de grandes villes telles que Francfort, Constantinople ou Chicago. Le livre est censé avoir été écrit par des Caïnites. Ainsi les crédits du livre mentionnent leurs noms et non ceux des auteurs réels.

On remarquera qu'aucune information réservée aux Conteurs n'est révélée par les articles. Cependant de nombreuses annotations (situées dans les marges) des auteurs cités précédemment complètent les articles par des rumeurs ou commentaires critiques, comme la vision christique qui est faite de l'Antédiluvien Saulot dans son entrée.

Après une page de titre et une page de sommaire, des lettres (5 pages) échangées entre le nouveau Prince de New York Calebros (voir New York By Night) et les dignitaires de la Camarilla au sujet de l'encyclopédie précèdent l'introduction Comment utiliser ce livre (2 pages). Celle-ci explique comment est organisée l'encyclopédie et comment naviguer dans les articles.

Suivent les articles (190 pages en version anglaise, 194 pages en VF), qui constituent le corps du texte, et enfin les trois appendices :

  • L'Appendice I : Comment est né ce livre (3 pages) fait le récit de la genèse fictive du livre du point de vue des vampires.
  • L'Appendice II : Biographies (6 pages) retrace l'histoire des vampires ayant contribué au livre : Bindusara, Aristotle de Laurent, Lucita y Aragon, Albertus Magnus et Aisling Sturbridge.
  • Appendice III : Addendum (9 pages) contient trois extraits inédits du Livre de Nod, complété par les notes d'Aristotle sur son interprétation de certains passages. Tout comme  le fameux livre, ces extraits sont essentiellement des illustrations pleine page agrémentés de poèmes en vers libres. Cet Appendice III ne faisait pas partie de la version originale et a été rajouté dans la version anglaise.

Le livre se termine par une page de crédits et de remerciements. Aucun des réels auteurs allemands n'est cité dans aucune version, pas plus que les illustrateurs ou photographes de la version allemande.

Cette fiche a été rédigée le 6 mai 2014.  Dernière mise à jour le 11 mai 2014.

Critiques

batronoban  

Voici LE guide indispensable pour les fondus de la Mascarade. Même avec la sortie de l'édition anniversaire qui met de côté la storyline, il reste à 98% utile. C'est impressionant de voir autant de noms et d'éléments en un seul endroit. Alors c'est sûr, aucun article n'est hyper approfondi. Cela reste court comme info, mais la quantité et la diversité étonnante de l'ensemble suffit largement à rendre compte d'un monde qui a plus de vingt ans de développement à l'heure où j'écris ces lignes.

On se surprend à passer d'un nom à l'autre au fur et à mesure des renvois inter-textes. On grignote un petit historique par ci par là, puis on enchaîne bien sûr les grands noms, à commencer par Caïn, Saulot, Dracula... 

La qualité de la mise en page qui invitent à la lecture de ce grimoire (ce qui compense le peu d'illustrations), la simplicité et l'élégance de la couverture en font un livre prenant. Alors bien entendu, c'est une encyclopédie. Pas question donc de lire de A à Z. C'est un peu perturbant, mais il faut le prendre comme un tome de référence, que l'on va consulter lorsqu'un nom ou un concept n'est pas clair dans un supplément. Et puis hop on saute à un autre...

Le dernier appendice est intéressant, surtout si on connaît déjà le Livre de Nod (une traduction amateur existe sur le Net). C'est sympathique, élégant et poétique. J'adore les double pages d'illustration avec quelques mots prophétiques, c'est inspirant et facile à donner aux joueurs.

Le gros avantage de cette encyclopédie est donc de réunir en un seul endroit des centaines de termes, noms et concepts. Et vu les nombreux suppléments parus par rapport à la faible quantité traduite en français, autant en profiter.

A acheter d'urgence !

 

Critique écrite en mai 2014.

Vorhalan  

Je rejoins la critique de Batronoban ci-dessus.  Ce livre est un must pour ce qui est de l'univers de vampire de ses intrigues, ses personnages (surtout) et leurs petites ou grandes histoires.

On parcourt ce supplément comme une vraie encyclopédie, comme si l'on voyageait au gré des histoires contées dans ses lignes.

Ce livre ne se lira pas de façon linéaire, mais en le dévorant avidement de droite à gauche et de gauche à droite, tant les liens entre les personnages sont bien mis en valeurs.

Je rajouterais que je le trouve aussi utile pour Vampire Requiem, si vous voulez adapter un rien à votre sauce le nouveau Monde des Ténèbres pour en faire un mix en ne prenant que ce que vous trouverez de meilleurs ...

C'est un très bon suplément, difficile à trouver de nos jours (critique de 2015). Mais si vous le trouvez : sautez dessus !

 

Critique écrite en mars 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :
  • Traductions :