Contenu | Menu | Recherche

Nous servons le jdr et c'est notre joie

Campagne Codex da Vinci

.

Références

  • Gamme : Trinités
  • Sous-gamme : Codex da Vinci
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : 12 Singes (Les)
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2008
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 63 pages

Description

Les bréviaires sont un ensemble de petits suppléments électroniques pour Trinités. Ils sont prévus pour être imprimés et sont ainsi présentés avec deux pages par feuille. Il suffit, une fois le fichier imprimé, de plier la première page du document et de découper en deux les suivantes pour former le supplément.

Ce document électronique réunit en un seul fichier les bréviaires III à XI qui constituent la campagne "Codex da Vinci".

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Jérôme 'Loludian' Barthas  

Une bonne campagne, bien amenée, avec son lot de révélations. Ambiance ésotérique et salons feutrés, découverte des factions occultes, au final la campagne Codex da Vinci est parfaite pour une première campagne de découverte. Les quatre "épisodes" sont très liés et forment un tout cohérent.

Le fait de lier la fin de la campagne à la découverte des Décans du Livre III est agréable et tout à fait adaptée.

Millénium da Vinci est une entrée en matière classique, mais rendue dynamique par l'intervention de la Loge et de la Ligue.

Utopia est peu surprenant mais la scène de l'Ekklêsia du Livre II, qui s'y imbrique, apporte de la consistance. La présence des hommes du Bouc apporte un petit moment d'horreur bienvenu qui casse la routine.

L'Horloge des planètes est l'épisode le moins marquant de la campagne. Les rencontres avec des Sybils, des Béliers et de l'Oblat ne parviennent pas à apporter un souffle épique.

Jardin da Vinci, la conclusion de la campagne, est le scénario le plus plaisant. Une quête en Italie, une petite énigme, et la rencontre avec une personnalité particulièrement intéressante font de ce final une belle réussite.

 

Critique écrite en juin 2010.

Solaris  

D'abord, il faut préciser que la campagne est gratuite. Bien sûr, cela ne justifie pas qu'elle peut être de moins bonne qualité, mais simplement que ma critique est adoucit par rapport à d'autres suppléments "campagne" du commerce.

Da Vinci est dynamique et variée. Alternant ambiance occulte, recherches, enquêtes et actions, chacun devrait y trouver son compte. Les PNJs sont en plus intéressants, avec par exemple Frère Claude que les joueurs pourront recroiser un jour... L'intrigue générale est bonne et le final surprenant car effectivement, cette campagne n'a pas pour but de sauver le monde, mais d'acquérir de précieuses connaissances et de rencontrer une grande personnalité.

Alors pourquoi pas 5 ? Et bien cette campagne, à mon sens, a un défaut. Elle est dirigiste et le risque est que les joueurs se contentent de suivre sans chercher à comprendre réellement, jusqu'aux révélations finales. C'est pourquoi, je conseille aux meneurs de jeu de ne pas hésiter à allonger la sauce avec des scènes d'actions, de nouvelles rencontres, et de favoriser le roleplay pour que les joueurs en aient le meilleur souvenir possible. Mon autre conseil : ne pas hésiter à utiliser des cartes routières pour la localisation des lieux et des aides de jeux personnelles.

Mais pour le prix (zéro euro) et la qualité, c'est une première vraie campagne très intéressante pour les personnages et qui reste simple à faire jouer. Du tout bon !

Critique écrite en novembre 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques