Contenu | Menu | Recherche

Un Grog, ça coule comme de l'eau de source

Alien Anthology

.

Références

  • Gamme : Star Wars d20
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles
  • Editeur : Wizards of the Coast
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 2001
  • EAN/ISBN : 0786926635
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 128 pages.

Description

Ce supplément est destiné à permettre au MJ de relever sa campagne de Star Wars au moyen de nombreuses races extraterrestres. Pour cela, c'est un véritable catalogue d'espèces exotiques qui nous est offert.

La première partie "Creature Source" (48 pages) est un bestiaire, comprenant pas moins de 38 créatures de toutes origines et de toutes tailles, plus déplaisantes les unes que les autres. Les 20 premières pages sont en fait de nouvelles règles pour exploiter ces créatures, ou en créer de nouvelles. Outre les explications destinées à comprendre leurs profils, on trouve toute une série de capacités spéciales ("special qualities"), par exemple : constriction, régénération rapide, ou encore attaque féroce. Les échelles de tailles sont également précisées avec au sommet de la pyramide, la "space slug" qui a bien failli engloutir les héros de la première trilogie, et à l'autre extrémité, de minuscules insectes. Des règles précisent également l'utilisation des "challenge codes", des compétences, et des dons applicables aux créatures. Grosse surprise, des règles d'expérience permettent de gérer la progression de ces bestioles. Cela est à réserver aux adversaires récurrents ou aux animaux accompagnant les PJ. Tout un lot de tables permet de générer ses propres créatures, selon la famille à laquelle il appartient : animal de troupeau, parasite, prédateur, charognard et vermine. Des modèles peuvent être appliqués selon l'environnement (désert, forêt, aérien, etc.), les caractéristiques (carnivore, domestique, utilisant la force, etc.).

La seconde partie "Alien Source" (64 pages), après une courte introduction expliquant les caractéristique du catalogue à venir et quelques nouvelles caractéristiques spéciales (respirant le méthane, résistant aux radiations, etc.), on découvre 61 espèces intelligentes. En plus de leur description et de leur image crée pour l'occasion ou d'une photo en quadrichromie tirée des films, là où les créatures avaient un profil type, les "Aliens" ont à la place les données nécessaires à la création d'un personnage : modificateurs, compétences, possessions particulières, langues parlées, etc.

Les dix dernières pages se composent de règles additionnelles : équipement extraterrestre spécialisé, nouvelles classes de prestige (Big Game Hunter, First-Contact Specialist et Gand Findsman). Enfin, on trouve en appendice une table des créatures classées par challenge code et une table des âges par espèce extraterrestre. Saviez-vous que les épouvantables Hutts peuvent vivre près de 1000 ans ?

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 avril 2010.

Critiques

Gweltas  

Plein de nouvelles races, de nouvelles bestioles qui sont toutes bien décrites. Fini de se cantonner aux Humains, Rodiens ou Wookies, bienvenu aux Gands, Seloniens, Verpines et autres races de toute la galaxie. Il y a aussi des nouvelles classes de prestiges interessantes. Le bouquin parfait pour faire tomber un maître jedi dans un nid de Gundarks.

Darth Fox  

Un recueil de créatures et de races extraterrestres est toujours un exercice périlleux parce qu'on risque l'effet catalogue. Alien anthology contient de nouvelles règles pour créer des créatures (reprises dans l'édition révisée). Des créatures assez marrantes dans le style de ce qu'on peut voir dans les bouquins ou dans les films. Des races extra-terrestres dont la plupart sont aussi moches que dans les films et qui ont le feeling starwars. Elles sont toutes illustrées et bénéficient d'un texte de description abondant qui donne des pistes de scénarios. Beaucoup sont adaptables en termes de jeu (il suffit de prendre les qualités spéciales). Alors bien sur ce sont des lapins, des ours, des éléphants, des reptiles humanisés à la starwars mais les cultures sont originales et pourvues des petits détails qui démarquent. Et surtout, on ne quitte jamais le feeling Starwars dans l'ouvrage même avec les créatures originales qui ne sont jamais apparues dans les films et qui sont dessinées. Bravo.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques