Contenu | Menu | Recherche

Fully loaded, safety off. This here’s a recipe for unpleasantness

Protocol Fantasy Omnibus

.

Références

  • Gamme : Protocol
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Post World Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : avril 2018
  • EAN/ISBN : 2370009151057
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 328 pages couleurs au format 15x23 cm

Description

Protocol Fantasy Omnibus présente le système Protocol, suivi d'une série de jeux, rééditions de jeux précédemment parus sous format électronique ou jeux originaux, pour le mettre en œuvre.

Le livre s'ouvre sur 5 pages regroupant titre, crédits et sommaire, suivies de 24 pages présentant les principes du jeu Protocol, des conseils pour le mettre en œuvre, reposant largement sur les principes du théâtre d'improvisation, les différents concepts sous-tendant le jeu (la structure en scènes, la nature de celles-ci et la façon de les présenter, les notions d'autorité narrative et les différences entre des notions comme genre, thèmes et contexte, et la façon de les considérer dans le jeu...). Enfin les trois dernières pages présentent en quelques lignes les pitchs des jeux qui vont suivre dans ce volume.

Queen of Hate (46 pages) est le premier jeu présenté dans le recueil. À ce titre, il dispose d'une pagination plus importante que les autres, car il inclut les règles du système Protocol, assorties d'une présentation de chaque rubrique et d'une série d'encadrés proposant un exemple où quatre joueurs jouent cette partie. Il propose pour cadre un monde fantasy où la Reine a été accusée (à tort ou à raison, les joueurs pourront le déterminer dans la phase de définition du monde) d'un crime grave et va être jugée. Les différents personnages ont tous un lien, d'amitié ou non, voire de complicité, avec la Reine et peuvent avoir un intérêt au jugement prononcé, et vont interagir pour tenter d'infléchir les choses dans un sens ou dans l'autre, se faire des alliés pour parer à un résultat qui leur serait préjudiciable ou préparer leur avenir en fonction de l'issue du procès.

Après une double page de titre viennent ainsi :

  • la mise en place du jeu (4 pages) ;
  • la liste des rôles proposés (2 pages) ;
  • une liste de noms pour les personnages (1 page) ;
  • la table de lecture de carte pour les motivations (1 page) ;
  • la table de lecture de carte pour les relations (1 page) ;
  • la liste des questions pour la définition du monde (1 page) ;
  • les règles du jeu proprement dites (4 pages) ;
  • les définitions avec exemples des divers types de scènes (13 pages) ;
  • la table de lecture de carte pour les scènes (1 page) ;
  • la table de lecture de carte pour les lieux (1 page) ;
  • la table de lecture de carte et les règles de gestion du final de la partie  (2 pages) ;
  • des illustrations pleine page (6 pages) ;
  • des exemples (7 pages réparties entre les pages précédentes).

Les jeux suivants viennent ensuite, avec pour chacun une présentation du cadre, les règles spécifiques, la liste des rôles et des questions pour la mise en place du monde, la table de lecture des motivations, des relations, des types, thèmes et lieux de chaque scène, et la table des résolutions de l'histoire.

  • Back to the Grave (10 pages) voit un groupe de personnages envoyés dans une terre hostile pour en ramener les ossements du défunt roi à sa capitale.
  • Black Dragon Inn (10 pages) voit un groupe d'aventuriers revenant d'une quête dans un donjon, pour se rendre compte que l'auberge où ils sont descendus n'est pas des plus accueillante à leur endroit.
  • Clockwork Girl (10 pages) voit un groupe de jouets partir à la recherche du Clockmaker qui pourra les remonter avant que leurs mécanismes ne s'arrêtent.
  • Dans Damascus (14 pages, par Chris Hussey), de vieux héros partent une dernière fois à l'aventure pour obtenir une dernière once de gloire, tout en s'interrogeant sur l'intérêt de cette gloire.
  • The Desperation of Atlantis (10 pages, par Wendelyn Reischl) prend pour cadre l'île du même nom, dont les habitants ont dérobé une relique à Athènes, déclenchant une guerre entre les deux cités, guerre qu'Athènes, soutenue par les dieux, a portée jusqu'aux murailles d'Atlantis qui vit probablement ses derniers jours.
  • The Doom King (10 pages) met en scène l'entourage d'un roi dont la sagesse est clairement en défaut. Comment vont-ils soit le protéger des conséquences de ses décisions, soit en profiter pour le remplacer par un autre ?
  • Drown the Pig (10 pages, par Robert J. Schwalb) se déroule dans l'univers de Shadow of the Demon Lord, et prend pour protagonistes une bande de mercenaires qui vient de détruire un repaire d'adorateurs du démon. Mais l'un de ceux-ci n'aurait-il pas pu s'échapper au milieu des assaillants ?
  • Five Broken Swords (14 pages) voit un groupe d'aventuriers lancés dans une quête, mais celle-ci dure depuis très longtemps, sans succès. Vont-ils persévérer ? Abandonner ? Parvenir à leur but ?
  • Highland Clearances  (10 pages) prend pour cadre l’Écosse du début du 19e siècle, quand les seigneurs nommés par le gouvernement anglais ont exproprié de nombreux habitants des Highlands pour transformer leurs terres en terrains cultivables rapportant des profits plus immédiats. Les personnages sont des membres d'un clan exproprié dans ces conditions.
  • Home (12 pages) voit un groupe de soldats revenir chez eux après une guerre perdue par leur camp. Comment vont-ils être accueillis ? Vont-ils pouvoir reprendre le cours d'une vie interrompue par le conflit?
  • Home II: March of the Damned (10 pages) est une variante du précédent, les soldats ne revenant pas chez eux mais marchant vers une destination inconnue dans une colonne de prisonniers de guerre.
  • House of Keys (16 pages) est une ébauche de jeu, nécessitant donc plus de travail de la part des joueurs, et dont la version finale fut l'objet d'une campagne de financement participatif durant l'été 2018. Il présente un groupe d'aventuriers lancés dans une quête qui les a amenés dans un édifice où ils ont pénétré, plein de pièges et d'énigmes, et dont ils sont maintenant dans l'incapacité de sortir. Le cadre et les conditions entraînent une sérieuse adaptation des règles de définition des scènes, par rapport aux autres jeux.
  • A Kingdom of Crows (12 pages) met les joueurs dans la peau de corbeaux participant aux discussions concernant la politique des corbeaux en tant que peuple, réunis en un véritable royaume.
  • March of the Aurochs (12 pages) prend pour cadre l'époque pré-historique, où un groupe d'hommes est confronté à la dureté de la vie à l'époque, en particulier avec la difficulté à trouver un auroch à chasser pour assurer la subsistance de la tribu.
  • Mutants of the Netherland (14 pages, par Jamie Fristrom) a pour décor un monde post-apocalyptique, où un groupe de héros a l'occasion de s'élever contre la sinistre seigneur de guerre Remora qui répand la terreur sur la contrée.
  • The Oxbow (10 pages) est un lieu sacré où le conseil divin va se réunir pour élire, parmi plusieurs enfants que leurs parents leur présentent, celui qui sera le Samraaji, le maître des dieux pour les 1000 ans à venir, sachant que les autres enfants seront tués. Les personnages sont les parents d'enfants candidats à cette prodigieuse destinée... ou à la mort.
  • Dans Scions of the Last Age (10 pages), les personnages sont les membres d'un ordre de chevalerie qui ont promis d’exaucer les derniers souhaits d'une camarade tombée à leur côté, en ramenant sa dépouille dans sa  terre natale.
  • Svázany Rukojemníkov (12 pages) prend place dans une cité prise entre deux armées ennemies qui ne cessent de se repousser l'une l'autre, chacune à son tour prenant la ville sous son emprise. Les personnages sont des habitants de la ville, tentant de survivre dans ces conditions difficiles.
  • The Mist Cycle (2 pages) regroupe trois jeux partageant un univers commun, mêlant humains, faës et siddhes, druides et sorcières, et autres créatures classiques de la fantasy, tirant son inspiration autant de Shakespeare que de la geste arthurienne.
    • Lady Winter (12 pages) voit divers personnages attendant l'arrivée de ladite dame avec des cadeaux, dans l'espoir d'obtenir sa bénédiction pour eux ou pour les leurs.
    • The Goblin (12 pages) suit le déroulement du conseil qui va choisir le nouveau roi du peuple gobelin.
    • Walpurgis Night (10 pages) a pour protagonistes les habitants d'un village, à l'aube de la fin des temps, quand les règles n'ont plus d'importance face à l’apocalypse imminente.

L'ouvrage se termine sur 7 pages regroupant Designer's Notes, index et fiche de personnages, et 4 pages blanches.

Cette fiche a été rédigée le 12 août 2018.  Dernière mise à jour le 21 août 2018.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.