Contenu | Menu | Recherche

Well, my days of not taking you seriously are certainly coming to a middle

Morvrin

.

Références

  • Gamme : Hârn
  • Sous-gamme : Hârnworld v3 - Bestiary
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : Columbia Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2015
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

3 feuilles perforées au format US Letter, la première page est en couleurs.

Description

Il existe un destin pire que la mort, pour les habitants de Hârn : il est possible de se faire voler son âme par Bukrai pour devenir l'un de ses dévoreurs d'âme dont les plus courants sont les amorvrin et les gulmorvrin. Pire : les serviteurs du sombre dieu Morgath sont à même, pour certains, de provoquer la transformation.

Cet article du bestiaire commence par décrire l'origine des Morvrin (1 page), avant de s'étendre sur l'utilisation par l'église de Morgath de rituels pour créer de telles créatures (1 page).

Les 2 pages suivantes décrivent en détail le fonctionnement des Amorvrin, semi-morts-vivants, le plus proche de ce que Morgath peut proposer comme vie éternelle. Les règles pour la transformation d'un personnage en Amorvrus sont fournies.

La page suivante détaille les gulmorvrin, morts-vivants violents et brutaux, alors que la dernière détaille le très rare Dalkeshi gulmorvra, une momie que l'on ne trouve ailleurs que sur l'île de Hârn. Les trois types de morts-vivants ont un cartouche détaillant leurs caractéristiques.

Cette fiche a été rédigée le 28 novembre 2017.  Dernière mise à jour le 17 janvier 2018.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.