Contenu | Menu | Recherche

Anything that provides an alternative to popular commercial mass media can't be all that bad (Hewitt)

Damnés

.

Références

  • Gamme : Damnés
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : angeldust JDR
  • Langue : français
  • Date de publication : octobre 2018
  • EAN/ISBN : 978-0-244-41665-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 234 pages

Document électronique de 236 pages

Description

Édité en impression à la demande sur lulu.com, Damnés propose un jeu complet destiné à créer ses propres personnages et son propre setting de jeu autour des thèmes de l’immortalité, du désir, des pulsions, de la damnation, des relations et des serments.

Après une page de titre, ours et une citation de Hammerfall-Between Two Worlds (3 pages pour le tout), viennent 2 pages de table des matières et 4 pages d’un plan organique de l’ouvrage et 1 page de remerciements.

Chacun des chapitres s’ouvre sur une double page de titre illustrée. Les chapitres techniques se concluent par des résumés succincts des éléments développés en leur sein.

Tout d’abord, Fragments de Pensées (14 pages) consiste en trois nouvelles d’ambiances – Joy, Augusto et Aimé – écrites à la première personne.

Puis, Au Commencement (8 pages) présente le jeu, décrivant ce qu’il est et n’est pas, sa proposition ludique, ses inspirations, les rôles des Meneur et Joueurs et le matériel nécessaire pour jouer.

S'ensuit Éternelle Damnation (38 pages) qui expose les fondamentaux de l’univers de jeu en commençant par la nature des Damnés et l’organisation de leur société. Le chapitre poursuit en présentant la feuille de personnage (4 pages), le processus de création de son Protagoniste (12 pages) et du Setting (10 pages dont un exemple de 4 pages et un résumé d’1 page).

Gérer la Bête (22 pages) poursuit en exposant la mécanique de Marques de la Bête sur laquelle se base le jeu. L’on y explique comment Charger et Décharger le Bête, et comment utiliser les Prouesses dont les personnages sont capables lorsqu’elle s’exprime, ainsi que les conséquences de laisser son Protagoniste trop charger sa bête, au risque de perdre son contrôle lors du Réveil de la Bête et de recevoir un nouveau Stigmate. Heureusement, il est toujours possible pour les protagonistes de faire acte de rédemption ou des pactes de sang pour décharger la bête.

Les Conflits (26 pages) est consacré à l’usage de plateau de Faetum où les dés des marques et de conflits joueront pour définir quel camp l’emportera et, surtout, à quel prix. Les différentes manœuvres sont illustrées à grand renfort d’exemples et de leurs mouvements respectifs des dés sur le plateau.

Jouer à Damnés (22 pages) donne les indications, parfois optionnelles, pour mener à bien une partie de Damnés. Cela commence par le rôle de Meneur, mais couvre aussi l’accent mis sur les personnages davantage que sur l’arc narratif, l’absence de secrets entre les joueurs, en passant par l’expression des sentiments ressentis par les protagonistes, ou l’absence de notion de groupe de PJ, ou même de victoire de l’un des joueurs. Le chapitre se poursuit avec des outils de communication gestuelle destinés à exprimer son ressenti ou son intention de prendre la parole sans interrompre le discours du joueur actif. Ces aides couvrent ainsi des outils permettant d’intervenir dans le récit, comme l’annonce du désir de faire entrer son personnage dans la scène, celui d’intervenir dans la narration, ou d’être le protagoniste au centre de la prochaine scène. D’autres aides sont davantage destinées à exprimer son ressenti de joueur, comme une demande de calmer l’intensité d’une scène sensible, voire d’annuler un élément de l’action trop choquant, dérangeant ou simplement bancal, ou au contraire, manifester son enthousiasme face une scène, voire de prendre de la distance vis à vis des actes de son propre protagoniste lorsque le ton du récit devient plus agressif entre deux protagonistes sans que cela ne concerne les joueurs concernés.

Orchestrer une Partie (72 pages) est destinée au Meneur. Ce chapitre le guide tout d’abord sur 12 pages dans la création d’un Canevas, cadre de jeu préexistant au récit. Le chapitre se poursuit sur 7 pages de conseils de création de Canevas avant d’offrir cinq exemples de Canevas différents sur 23 pages. Dans la seconde partie du chapitre, est expliqué sur 11 pages, exemple à l’appui, comment compléter le Canevas pour en faire un Setting avec les joueurs pour, notamment, y inclure leurs Protagonistes et fixer avec eux les éléments mouvants. Enfin, des recommandations sur l’utilisation des règles de Damnés complètent le chapitre sur 17 pages.

Passer le Témoin (12 pages) regroupe les annexes du jeu. Tout d’abord, sur 2 pages, une conclusion et un renvoi vers le forum des courants alternatifs et une adresse de contact avec l’auteur. Puis, 2 pages de publicité pour deux autres jeux des mêmes auteurs, Terres de Sang et Héros d’Argile. Suivent la feuille de personnage, le plateau de Faetum et 4 pages de cartes d’éléments de communication.

Enfin, un glossaire de 7 pages et 1 page blanche ferment l’ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 20 décembre 2018.  Dernière mise à jour le 1 janvier 2019.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.