Contenu | Menu | Recherche

Pour ceux qui kiffent grave le jdr.

Aux Seuils d'Abysses Très Anciens

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 62 pages au format 15,24 cm x 22,86 cm.

Description

Le Livre de base d'Aux Seuils d'Abysses Très Anciens (Stalkers of the Elder Dark), après les 2 pages de couverture avant et arrière, commence par une page de crédits et dédicaces. Puis l'Introduction (4 pages) / (6 pages en VO) présente le jeu et le jeu de rôle en général.

Le jeu comporte 31 tables : tables des spécialisations par type de personnage, listes de prix de divers types d'objets et services, tables de modificateurs en combat, de troubles mentaux, de Grands anciens, et autres aspects du mythe qui sous-tendent le jeu... Elles sont réparties sur 18 pages (13 pages en VO), comptées dans les indications de pagination qui suivent.

Le premier chapitre, Un Chasseur de Ténèbres (20 pages) /  Stalkers of the Dark (30 pages), est consacré aux personnages du jeu, et d'abord à la procédure de leur création. Celle-ci commence par le choix d'un background parmi les quatre proposés, chacun avec trois spécialisations (5 pages) / (8 pages en VO) :

  • Érudits / Academics (souvent enseignants) : Anthropologue, historien ou paléontologue
  • Trafiquants / Bootlegger (criminels) : Contrebandier, faussaire ou receleur
  • Artistes / Creatives  (auteurs, artistes, acteurs) : Acteur, écrivaine, musicien
  • Voyageurs /Explorers  (voyageurs chevronnés) : Pilote, guide ou marin

La description de 21 compétences ouvertes aux PJ suit sur 3 pages (6 pages en VO), avant 3 pages (4 pages en VO) pour les derniers éléments de description des personnages : phobies, ressources. Cinq pages sont ensuite consacrées aux équipements divers, avec des informations sur la façon de gérer certains objets, notamment les armes, et des listes de prix. Enfin deux exemples de personnages sont présentés sur une page chacun.

Terreur Sans Nom (10 pages) / The Nameless Dread (14 pages) expose ensuite les mécaniques du jeu, en commençant par le découpage du temps et les combats sur 4 pages (8 pages en VO). Puis vient ce qui concerne l'équilibre mental et l'expérience, sur la deuxième partie du chapitre.

Horreurs de l'Au-Delà (16 pages) / Horrors From Beyond (26 pages) couvre ensuite les horreurs auxquels vont s'opposer les personnages, avec une description et l'essentiel des informations techniques dans des tables dédiées. Celles-ci sont réparties en Très Anciens /  Elder Ones (6 entités aux noms tels que Az'oth, Kt'oth ou Nyath'qa), Bêtes (animaux et humains) / Ordinary Things, et Serviteurs / Servitor Races: 16 espèces différentes dont certaines d'hybrides ou d'humains porteurs d'horreurs "autres".

La deuxième partie du chapitre, Ouvrages Interdits /  Forbidden Works, détaille sur 3 pages (6 pages en VO) huit ouvrages occultes dans lesquels les PJ vont pouvoir trouver des informations ou la folie, et les deux dernières pages du chapitre abordent rapidement les talismans appelés Signes des Anciens et certaines sciences altérées présentées plus haut.

Veilleur de Nuit (7 pages) / The Watcher At Night (9 pages) donne enfin des conseils à la Sentinelle (MJ) pour mener le jeu, créer des scénarios et gérer les dangers divers qui guettent les personnages.

L'ouvrage se termine sur une présentation des auteurs (1 page) et une table des matières (2 pages).

La différence du nombre de pages entre l'ouvrage V.O et la version française vient exclusivement des choix de mise en page.

De plus, l'organisation interne du livre diffère pour la table des matières qui se trouve en fin de livre en VF et en début en VO.

Cette fiche a été rédigée le 7 mars 2018.  Dernière mise à jour le 23 juin 2018.

Critiques

Mister Zombie  

  • Un bouquin de 62 pages avec une densité impressionnante.
  • Des illustrations superbes, immersives et narratives sur la forme et l'agencement dans le livre.
  • Un système de jeu simple et efficace. Parce que j'adore les systèmes à difficulté unique avec un jet unique pour le combat. D'ailleurs le combat est un élément du jeu que je trouve très bien pensé. Simple et mortel selon le mj.
  • Un système de compétences relativement vaste et simple à la fois.
  • Une traduction de qualité, une lecture fluide (malgré une ou deux coquilles, je me souviens particulièrement de "chine" pour chien).
  • Un "panthéon" et des ennemis originaux, en dehors des canons du mythe de Cthulhu, c'est rafraîchissant. Malgré ça on retrouve des inspirations évidentes.
  • Globalement, un jeu facile à prendre en mains pour les mj expérimentés et relativement simple à comprendre pour les débutants.
  • Une ambiance tout à fait originale et aventureuse. Il est possible de jouer en plus ou moins pulp. Le jeu ne revendique pas un style purement pulp, même si l'espoir d'une victoire contre les entités extérieures est au cœur de la proposition de jeu.
  • C'est un hommage au style pulp et horrifique de la fin du XIXème et début du XXème siècle et plus particulièrement à tous les auteurs d'horreurs cosmiques, pas seulement Lovecraft. On pourra citer en vrac (cités dans les pages du jeu) : Edgar Allan Poe, Arthur Machen, Robert Ervin Howard et bien-sûr, Howard Phillips Lovecraft.
  • Il n'y a pas de feuille de personnage à la fin de l'ouvrage, ce qui est dommage quand on a pas imprimé de feuilles via le Terrier. Parfois un bouquin, une photocopieuse ça le fait ("syndrome Scipion" ).

Critique écrite en avril 2018.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :