Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

City & Guild

.

Références

  • Gamme : Ars Magica
  • Sous-gamme : Ars Magica - 5ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Atlas Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 2006
  • EAN/ISBN : 1-58978-092-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 144 pages à couverture rigide

Description

City & Guild s'intéresse, comme son nom l'indique, aux villes de l'Europe Mythique. Après une introduction (2 pages) présentant le supplément et donnant une bibliographie sur son sujet, le premier chapitre (30 pages) présente de manière générale les villes de l'Europe Mythique. La différence entre milieux urbain et rural, les origines des villes médiévales, la structure physique des villes, le régime alimentaire de leurs habitants, le crime et les maladies y sont abordés. Une partie de ce chapitre est consacrée à la politique urbaine, et notamment aux chartes (mondaines ou non). Le premier chapitre se termine par plusieurs exemples de villes historiques.

 

Alors que le second chapitre (4 pages) complète les informations concernant les salaires et le temps libre dont disposent les travailleurs, parues auparavant dans Covenants, le troisième chapitre (20 pages) présente l'association urbaine typique que sont les guildes. Les trois types de guildes (de service, marchande et d'artisans) sont détaillés, ainsi que leur fonctionnement et les différents grades en leur sein. Le chapitre se conclut par la présentation de quelques guildes spécifiques, telles que les forgerons, les tanneurs, les armuriers, etc.

Le quatrième chapitre (19 pages) est consacré à l'artisanat. Après une présentation générale, il contient des informations et des règles pour gérer toutes les étapes de la fabrication et la réparation d'un objet. Il propose également de nouvelles vertus pour les artisans.

Les autres chapitres de l'ouvrage sont consacrés de près ou de loin au coeur de la vie citadine : le commerce. Le cinquième chapitre (11 pages) présente les différents modes de transports de l'époque médiévale. Il s'attarde sur les différents types de navires à disposition, sur les routes maritimes et sur les combats navals. Le sixième chapitre (16 pages) détaille l'organisation et le déroulement des foires et marchés médiévaux. L'organisation financière et juridique de ces dernières, ainsi que les grands cycles de foires ont droit à une attention particulière. Le septième chapitre (27 pages) s'intéresse aux marchands. Après la présentation de nouveaux défauts et vertus, le chapitre détaille les différents types de marchands possibles et propose des pistes d'aventures pour chaque type. Sont ainsi présentés : le marchand urbain, le transporteur local, le marchand aventureux, l'agent commercial, le chef d'une compagnie marchande, et les liens entre l'Ordre d'Hermès et les commerçants. Quelques pages présentent également les différentes manoeuvres douteuses liées au commerce : espionnage, assassinat, piraterie, etc. Le huitième et dernier chapitre (9 pages) porte quant à lui sur les biens en Europe. Les différentes régions européennes sont passées en revue du point de vue de leur production mercantile, et une liste des biens échangés conclut le chapitre. Un appendice (deux pages) portant sur la monnaie médiévale et sur les prix conclut le supplément.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 2 mars 2011.

Critiques

sk8bcn  

J'avais acheté ce supplément en même temps que la 5ème édition, mais notre campagne Ars n'ayant pas eu lieu, je ne l'ai pas lu. Plusieures années après, en regardant le sommaire, je me suis demandé pourquoi j'ai acheté ça.

 

Parfois on a des bonnes surprises. La thématique ne paye pas de mine, mais on découvre des pépites dans l'ouvrage. Dans le cas de City and Guild, il traite exactement de son sujet, pas plus, pas moins.

J'ai appris des choses sur la ville médiévale, les droits octroyés par la noblesse, son organisation, etc. Bon, c'est intéressant, mais à part m'éviter l'erreur (capitale!) de mettre le quartier des tanneurs dans l'enceinte de la ville parce alors ça pue et aussi le quartier des forgerons à cause des risques d'incendie, ça ne sert à rien.

On enchaine avec les guildes: même traitement: des informations relativement intéressantes sur les guildes médiévales, m'enfin ça ne m'a pas inspiré de grandes histoires sur la guilde des cordonniers.

Quand au commerce et aux foires... Bon, le tout dans un jeu où l'on joue des mages très puissants et dont le postulat de départ, c'est qu'on ne livre même pas une table de prix parce qu'ils ont beaucoup de moyens et que seule la gestion macro compte (entretien des batiments, cout des servants...).

 

Donc, ce supplément n'est pas idiot, n'est pas illogique, mais n'a pas pour autant d'utilité particulière pour le jeu. Il améliore juste vos connaissances du 13ème siècle. Et ce dans des domaines peu explorés par Ars Magica.

 

Donc, je ne conseille pas ce supplément sauf cas très particuliers (une Alliance basé en ville?). Ma note : 2/5.

Critique écrite en juillet 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques