Contenu | Menu | Recherche

Restez sur vos gardes, ne faites confiance à personne, gardez vos dés à portée de main

Secrets de Marrakech (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture rigide.

Description

Le titre français, Les secrets de Marrakech, peut être trompeur, car il s'agit ici de l'ensemble du Maroc qui est évoqué. L'ouvrage comporte deux grandes parties : une description du Maroc même, puis des scénarios et des aides pour les aventures.

Après le sommaire et une introduction (1 page chacun), The making of Morocco est une rapide évocation du pays (8 pages). Histoire, géographie, climat, gouvernement, transports et coutumes sont traités. Les trois villes principales font ensuite l'objet d'un chapitre chacun, les quartiers étant décrits un à un. Il s'agit de :

  • Rabat (15 pages), la capitale administrative, avec sa médina, ses souks, sa cidatelle, sa ville nouvelle, la nécropole de Chellah et les fouilles de Sala Colonia.
  • Casablanca (11 pages), la capitale économique, avec sa vieille médina, son port, ses quartiers industriels.
  • Marrakech (13 pages), considérée comme le joyau du Maroc, avec ses quartiers historiques et ses goules.

Le dernier chapitre (12 pages) consacré à la description du Maroc s'occupe de son intérieur : le Rif, l'Atlas, et le Sahara. Des règles additionnelles sont fournies pour gérer la résistance à la chaleur du désert.

The tablets of Ur-Nansha (17 pages) est un scénario qui met aux prises les investigateurs avec des rebelles marocains et leur fait visiter divers endroits du pays : Rabat, Casablanca et le moyen Atlas. Des règles pour gérer les concours de boisson et la description des tablettes sont fournies. Dans The ocean of sand (17 pages), les investigateurs vont partir à la recherche, découvrir et explorer un ancien avant-poste atlante.

Le dernier chapitre (12 pages) présente quelques éléments qui peuvent être utilisés dans des aventures au Maroc : les partisans du Sultan, les guerres d'indépendance contre les français et les espagnols, les cultes de Cthugha et Shub-Niggurath, des additions aux deux scénarios présentés, et des règles pour la chasse montée. Enfin, un appendice regroupe divers animaux locaux, des traductions en français et arabe et les diverses aides de jeu.

L'ouvrage se termine par un index (2 pages) et des publicités pour des produits de l'éditeur (2 pages).

Le contenu de la version française est identique à celui de la version anglaise. Les différences se situent au niveau de la mise en page, plus dense, et de l'utilisation plus importante de photos d'époque. Les erreurs de traductions en français des aides de jeux ont disparus, de même que les règles de poursuites qui existent déjà dans la sixième édition française.

Cette fiche a été rédigée le 19 juin 2009.  Dernière mise à jour le 11 septembre 2009.

Critiques

Louis Henein  

Je me permets d'apporter quelques réserves pour le guide "Les Secrets de Marrakech" dont j'attendais beaucoup et qui m'a vraiment déçu ; à se demander d'ailleurs s'il y a eu un travail sérieux de relecture éditoriale.

Les coquilles sont, en effet, nombreuses, et les maladresses aussi. Quelques exemples parmi d'autres :
- Lyautey, le maréchal de France, ne se prénommait pas "Marshal" mais Hubert. (Une dizaine d'occurences, et pourtant une erreur fort simple à corriger).
- Au restaurant "La cuisine du jardin" (page 25), "les convives peuvent apprécier l'air libre" (!?)
- Dans la Médina de Casablanca, page 34, "les visiteurs découvrent que le berbère et l'arabe sont les langages qui y sont les plus parlés" (quelle découverte !)
- Page 49 : "Une nécropole de plusieurs sortes a existé à Marrakech pendant plusieurs siècles". (?)
- Page 65, à propos du Sahara : "Il traverse l'Afrique de la côte atlantique à la Mer Rouge et s'enfonce plus loin en Egypte et en Iran"...

Enfin, des poncifs et des redondances (méconnaissance grossière des cultures française et marocaine, corruption des autorités françaises toutes les deux pages, sans parler de l'utilisation du vélo dans les Médinas (?)...) Les villes - Rabat, Casablanca et Marrakech - comme l'arrière-pays - Atlas et Rif - sont décrits pour les visites touristiques, sans l'originalité attendue pour un cadre de jeu (peu de PNJ et d'intrigues captivantes ou ambitieuses, le même "moule" pour décrire de façon très générale les trois villes, un contexte historique quasiment absent, ou pauvre, sur les années 20 et 30...)

Les fautes ne sont pas un problème, tout le monde en fait, mais une lecture éditoriale sérieuse permet de les effacer.

Enfin, malgré ces quelques critiques, merci encore à Sans-Détour pour leurs excellentes publications de JDR.

Critique écrite en août 2009.

Solaris  

Ce supplément est parfois redondant, rempli de quelques incohérences et pourtant... je l'apprécie car c'est exactement le format que j'aime : une partie backgroung et une partie scénario pour le rendre directement jouable.

Bien sûr, il manque encore de profondeur, en particulier sur l'aspect mythe de Cthulhu au Maroc. Mais quelque part, les scénarios corrigent le tir et démontrent que l'imaginaire lovecraftiene est bien présent.

En tous les cas, malgré ses défauts, ce bouquin m'a donné envie d'emmener mes investigateurs au Maroc, et c'est ce qui compte le plus. Je préfère un supplément imparfait qui me serve et me donne envie de l'utiliser à un supplément trop complexe et qui finalement me bloque en jeu. Surtout qu'avec l'Appel deCthulhu, il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus.

Moralité, un livre qui s'adresse plutôt à un MJ débrouillard mais qui remplit pourtant son rôle : sortir des sentiers battus pour se laisser enivrer par l'appel... du désert.

 

Critique écrite en novembre 2009.

Nicolas 'Lamespard' Pirez  

Bon, réglons tout de suite la question du format : comme d'habitude chez Sans-Détour, la maquette est agréable et l'objet de belle facture.

Ici, c'est le fond qui pèche : certes, l'ensemble reste sympathique mais somme toute assez indigeste à lire - finalement, heureusement que le supplément est court... Comme dit dans les critiques précédentes, les "coquilles" (enfin, les bourdes même à ce niveau...) sont regrettables. Le côté caricatural du Maroc ne l'est pas moins.

Ce qui me gène davantage encore, c'est le côté insipide des informations; oh, tout n'est pas à jeter, mais la plupart des descriptions n'ont d'intérêt ni pour les scénarios ni pour planter l'ambiance du pays.  Alors oui, 3 grandes villes sont décrites - mais un chapître aurait suffi puisque leurs descriptions se ressemblent finalement énormément. Quant au reste du Maroc, il est très vaguement abordé. Quasiment rien sur la vie des hommes du cru, sur leur culture, leurs légendes...

Des deux scénarios, le premier est plutôt une sorte de trame de campagne - un synopsis mal ficelé; le second est plus intéressant mais ; à retravailler en profondeur si vous voulez éviter de gérer plusieurs mois dans le désert à chercher une cité. Quant aux pistes du chapitre 8...  A-t-on vraiment besoin d'une page complète pour inventer une poursuite avec des brigands sanguinaires ou une autre pour dire que les Investigateurs pourraient être amenés à cambrioler un appartement - plan à l'appui - d'un personnage secondaire sans aucune motivation ??? Quoi, vous auriez préféré plus de renseignements sur le portail des rêves ou le culte de Shub-Niggurath peut-être ? Non, une dizaine de lignes suffiront pour ça...

 

Dernière remarque : "Secrets of Marocco" traduit en "Secrets de Marrakech" : c'est une blague ou le traducteur est vraiment incompétent ???

 

Alors, malgré quelques bonnes trouvailles, oui, déçu...

Critique écrite en mai 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :