Contenu | Menu | Recherche

Where there's a whip, there's a way !

Ecran du Meneur de Jeu

.

Références

  • Gamme : Anima
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : UbIK
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2008
  • EAN/ISBN : 9-788495-830739
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre couleur à couverture souple de 64 pages et écran à quatre volets.

Description

L'écran d'Anima se présente en quatre volets de carton épais. Il contient côté meneur de jeu de nombreuses tables utiles pour jouer. Les deux volets centraux de l'écran sont occupés par les tables de gestion des combats. Les deux volets extérieurs sont occupés par d'autres tables telles que les tables des difficultés, de l'encombrement, de la dissimulation ou des venins.

L'écran est accompagné d'un livret divisé en quatre chapitres. Le premier (7 pages) propose des règles additionnelles : une cinquième manière de créer des personnages utilisant la répartition de points de création, de nouveaux avantages et désavantages, des styles et nouvelles manoeuvres de combats tel que le combat à deux armes.

Le chapitre suivant (11 pages) présente des règles optionnelles. Ainsi sont développées des règles permettant d'acquérir des avantages, en cours de partie et avec les points d'expérience. Ces avantages sont ensuite listés avec pour chacun une explication permettant de justifier son achat. Une règle alternative pour gérer la mort des personnages est ensuite proposée, ainsi qu'une règle pour limiter le niveau maximum des habilités d'un personnage selon son niveau. Le chapitre se termine par des règles de santé mentale.

Le troisième chapitre (12 pages) est une liste de vingt personnages de premier niveau présentés avec un background et pouvant servir d'exemples, d'alliés, d'adversaires ou encore de personnages prétirés pour une partie d'Anima.

Le dernier chapitre (30 pages) est une mini campagne composée de trois scénarios. Celle-ci débute dans le royaume de Gabriel où les PJ participent à l'inauguration du plus grand zeppelin jamais construit. A son bord, ils devront lutter contre des soldats mutinés et un démon qui souhaitent tous prendre le contrôle de l'appareil. Dans la deuxième partie, se réveillant seuls survivants du crash de l'appareil sur une petite île, ils devront enquêter pour comprendre les étranges événements qui se passent : Qui est réellement le marquis qui contrôle l'île ? Pourquoi ne peut-on pas en sortir ? Pourquoi l'ensemble des habitants de celle-ci font-ils des cauchemars chaque nuit ? La troisième partie les mènera vers la confrontation finale et les réponses qu'ils cherchent.

Finalement, l'ouvrage se termine par un index d'une page pour le livre de base et par une fiche de personnage vierge.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 9 avril 2010.

Critiques

Lazarre  

Voici un écran qui tiendra bien et longtemps. En effet le choix d'employer un carton épais assure la solidité de l'écran en lui-même. L'illustration, si elle peut avoir le défaut de spoiler un peu le coté "fantasy" de l'univers, est de bonne qualité. Les tables elles sont nombreuses, bien choisies, et tout à fait lisible.

Le supplément accompagnant est globalement bon, même s'il a un coté un peu fourre-tout : précisions de règles, variantes, personnages prétirés pour toutes les classes, et un scénario de bonne qualité qui occupera MJ et joueurs pour 2 à 3 séances sans mal.

Bref, du bon boulot.

Critique écrite en janvier 2010.

batronoban  

L'illustration est sublime et inspirante. Je trouve qu'elle retranscrit parfaitement ce que l'univers donne à voir : de l'action épique dans des décors flamboyants, avec son lot de truc flashy et japonais.

Il est très rigide, et grand, j'adore ce format. Il ne s’abîme pas. Enfin mention spéciale au scénario. C'est une aventure assez complexe, dans des lieux étonnants et dépaysants. Un zeppelin, puis une île avec un temple et pas mal de PNJs. Attention faut vraiment bien comprendre l'univers car il reprend pas mal d'éléments spécifiques au jeu. Voilà un scénario qui montre très bien ce qu'on peut faire avec Anima, et c'est du tout bon. 

Pour ma part je déteste les systèmes de jeux à calculatrices mais ce scénario et cet écran sont tellement bien que je vais les réutiliser pour du JdR manga sous Fate ou Savage Worlds.

Critique écrite en juillet 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :