Contenu | Menu | Recherche

Dans le web 2.0, c'est quand même le 0 qui prend le dessus (Manu Larcenet)

SpellJammer : Adventures in Space

.

Références

  • Gamme : AD&D - SpellJammer
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1989
  • EAN/ISBN : 0-88038-762-9
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

boîte contenant 2 livrets de 96 pages, des plaquettes en carton, quatre posters et quelques stand-up en plastique.

Description

SpellJammer est un décor de campagne destiné à AD&D 2ième édition. Il a pour particularité d'emmener les personnages dans l'espace (là où nul ne vous entendra crier) entre les différents mondes de Donjons et Dragons.

Dans le premier livre, "Lorebook of the Void", on apprend les rudiments du voyage spatial. Après un bref chapitre consacré aux campagnes spatiales, on entre dans le vif du sujet avec les fameux SpellJammers, ces vaisseaux qui voyagent de monde en monde propulsés par la force de la magie. Les différents types de vaisseaux sont passés en revue, depuis le gallion de l'espace jusqu'au terrible Nautiloid, utilisé par les Mind Flayers...
Le troisième chapitre de ce livret est consacré aux voyageurs de l'espace (toutes les races sont passées en revue, et on a même droit à quelques fiches de nouvelles créatures).
Enfin, on termine par un rapide tour des différentes Sphères connues (une sphère est une sorte de système solaire emprisonné dans une bulle qui flotte dans l'ether hyperspatial, qui a la caractéristique amusante d'être inflammable).

Le deuxième livret est principalement consacré aux règles et à la physique très particulière du monde de SpellJammer.
Le chapitre 1, Arcane Space, est consacré à l'étude de l'espace. On y apprend notamment que les vaisseaux emportent avec eux lorsqu'ils sortent de l'atmosphère une bulle d'air respirable.
Le chapitre 2 offre quelques brèves adaptations des règles (avec quelques sorts supplémentaires qui s'avèreront très utiles aux magiciens de l'espace).
Le chapitre 3 s'intéresse aux caractéristiques des vaisseaux spatiaux (ainsi qu'au prix des ces rares engins).
Le chapitre 4 est consacré aux combats spatiaux.
Enfin, le chapitre 5 donne quelques indications quant à la création de systèmes planétaires.

11 plaquettes en carton représentent les vaisseaux les plus communs de l'univers de SpellJammer, avec, au verso, un plan des différents ponts de ces vaisseaux.

Trois plaquettes à découper représentent des pions de vaisseaux à utiliser lors des combats spatiaux.

Un des poster représente une carte de l'espace (des hexagones noirs) pour les affrontements.

Les trois autres posters représentent le SpellJammer (un énorme vaisseau-ville, une légende de l'espace), une carte schématique des systèmes planétaires et le Rocher de Bral (un astéroïde habité).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Guilhem  

SpellJammer est sans doute l'univers le plus baroque (voire le plus kitsch) du multivers AD&D. Les vaisseaux spatiaux aux formes toutes plus ahurissantes les unes que les autres, le mélange de space fantasy et de swashbuckling, le grand melting pot des innombrables races jouables, tout cela donne un décor de campagne particulièrement drôle et doté d'un charme fou.

L'un des principaux objectifs de SpellJammer était de servir de "liant" au multivers, en permettant aux aventuriers de voyager facilement entre Greyhawk, les Royaumes Oubliés, Dragonlance et tous les autres univers AD&D. En ce sens, SpellJammer est un peu le précurseur de Planescape. Mais contrairement à ce dernier, SpellJammer ne possède pas de réelle unité : c'est le simple résultat de la rencontre (ou du choc) des autres décors de campagne. Sans travail de la part du MJ, il est donc un peu trop hétéroclite pour que les joueurs y adhèrent longtemps. Sans doute est-ce pour cela que SpellJammer n'a pas eu le succès de la plupart des autres gammes.

Malgré tout, l'humour constant de SpellJammer, même lorsqu'il décrit les races les plus sinistres de l'espace, en font un univers attachant, et avec quelques ajustements, un MD astucieux pourra en faire un cadre de campagne tout à fait passionnant et dépaysant.

Benoist  

SpellJammer a un côté charmant qui joue en sa faveur. C'est un univers vraiment original qui extrapole sur les préceptes de AD&D et s'en sert pour faire quelque chose de nouveau.

SpellJammer propose de nouvelles Lois magiques plutôt que physiques qui révolutionnent notre façon de penser à des "aventures dans l'espace" quand on parle d'un univers de fantasy. Il propose aussi un mélange savant entre médiéval et space opera : on y voyage à bord de vaisseaux qui ne sont pas sans rappeler des esquifs de films de pirates, et on s'y aventure généralement pour passer d'un univers à l'autre.

En effet, d'une certaine manière, SpellJammer est une alternative à PlaneScape. Si PlaneScape propose un multivers fait de portes qui donnent toutes ou presque sur Sigil, la cité en son centre au melting pot "D&Desque", SpellJammer nous propose des traversées dans les immensités du Phlogiston, de Sphère en Sphère, pour atteindre sa destination. Le tout marche terriblement bien à une table de jeu et n'est pas sans rappeler la science-fiction "kitch" des années 50/60 tout en nous laissant incarner des personnages d'AD&D sans modifications majeures.

SpellJammer est parfois drôle, parfois bizarre, mais toujours original. Rien, parmi les autres univers de JdR et de fantasy disponibles, ne lui ressemble vraiment. Rien que pour ça, c'est une perle rare.

david  

il y a vraiment tout ce qu'il faut pour commencer à décoller des mondes classiques vers le Vide et le Phlogiston!!! Très bonne boîte, en tout cas dans mon souvenir, les années ont passés et les tâches de café se sont répandues, pas mal de matière malgré la grosse police de l'époque et les illustrations excessivement moches, une autre époque qui manque un peu.

Sur le contenu, rien à dire, l'adaptation en 3.5 a été plutôt facile, mais à l'époque de la deuxième édition, c'était plutôt sympa de jouer avec cette boîboîte!

petit cornu  

La boîte d'Adventures in Space est bien remplie. Les livrets décrivent parfaitement les bases du setting, avec un ton qui caractérisera ensuite tous les suppléments pour Spelljammer.

La création d'un système planétaire est simple et permet à tout MD en manque d'idées de générer des mondes surprenants à partir de quelques tableaux. La description des vaisseaux et leurs fiches cartonnées sont de toute beauté, même le petit bestiaire de fin de livret, souvent anecdotique, est ici parfaitement intégré, avec des créatures pouvant sans mal devenir le coeur de campagnes épiques.

A mon goût, Spelljammer rivalise sans problème avec Planescape et les deux sont souvent complémentaires.

Critique écrite en novembre 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques