Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

SJR6 - Greyspace

.

Références

  • Gamme : AD&D - SpellJammer
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1992
  • EAN/ISBN : 1-56076-348-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 96 pages à couverture souple non brochée + 1 poster en couleurs (format US x 8).

Description

Dans la lignée de SJR2 - Realmspace, ce supplément explore l'espace autour de la planète Oerth, le monde de Greyhawk.

 

Chapitre 1 - Sphere Overview
Ce premier chapitre fait une présentation générale de la sphère de Greyhawk, qui a la particularité d'être géocentrique : Oerth se trouve au centre du système, et tous les autres corps célestes (y compris l'étoile Liga) tournent autour d'elle. La sphère de cristal elle-même est l'une des plus grandes du multivers. Ce chapitre étudie également les étranges propriétés des gemmes stellaires qui parsèment la surface intérieure de la sphère et en forment les constellations.

Chapitre 2 - Oerth
La planète Oerth est donc au centre de la sphère de cristal. Comme elle est largement décrite dans les suppléments pour la gamme Greyhawk, ce chapitre se concentre sur les rapports entre les habitants d'Oerth et l'espace. On y apprend que la connaissance de la technologie des spelljammers y est assez courante, et que de nombreuses cités possèdent un astroport, même si les habitants du monde de Greyhawk se montrent assez méfiants envers les étrangers.

Chapitre 3 - Kule
Egalement nommée Celene, Kule est la plus proche des lunes d'Oerth. Malgré son absence d'atmosphère, Kule abrite les ruines d'une ancienne civilisation très avancée dont même les plus grands érudits ne savent pas grand chose. Aujourd'hui, cette lune est principalement le domaine des mindflayers et des drows, ces derniers ayant développé une culture divergente très complexe.

Chapitre 4 - Raenei
La seconde lune d'Oerth possède une atmosphère et des paysages et une écologie semblables aux autres mondes telluriques. Outre les très nombreux monstres qui rôdent à sa surface, Raenei abrite également divers ermites, ainsi qu'une colonie humaine issue d'un naufrage de spelljammer.

Chapitre 5 - Liga
Liga est le corps de feu qui illumine toute la sphère de Greyhawk. Cette étoile a la particularité d'être couverte de centaine de petits lacs qui forment des taches bleues à sa surface. L'étoile accueille divers peuplements de créatures venus des plans élémentaires du feu et de l'eau. Ce chapitre révèle également l'existence de la Mouche, un petit astéroïde en orbite proche autour de l'étoile. Il aborde également le mythe d'Anti-Liga, un deuxième soleil qui accompagnait Liga dans sa course autour d'Oerth il y a des millénaires, mais qui disparut un jour sans que personne ne sache pourquoi.

Chapitre 6 - The Grinder
Le Broyeur est un champ sphérique d'astéroïdes particulièrement dense englobant Oerth et les planètes intérieures. Il forme l'un des dangers majeurs des voyages spatiaux dans la sphère de Greyhawk : non seulement les spelljammers doivent obligatoirement le traverser pour gagner Oerth, mais les astéroïdes sont également peuplés de toute une faune plus ou moins hostile : monstres errants, morts-vivants, pirates...

Chapitre 7 - Edill
Edill est un énorme monde d'air (géante gazeuse) dont l'atmosphère abrite d'innombrables corps de terre, de feu et d'eau en orbite stable autour de son centre. Cette planète est également un fief des dragons, qui sont plusieurs milliers à y avoir élu domicile (la plupart étant des dragons métalliques). La plus grande des îles flottant dans l'atmosphère d'Edill a pour nom Skyhaven, et accueille une communauté d'une centaine de dragons d'argent, qui entretiennent des relations plus ou moins amicales avec les spelljammers de passage.

Chapitre 8 - Gnibile
Gnibile est un monde d'air assez semblable en apparence à Edill, mais bien moins accueillant. En effet, l'atmosphère de cette planète est corrosive et abrite de petit corps de terre à l'intense activité volcanique. Le seul peuplement de Gnibile a pour nom Deathwatch, et c'est un fief des morts-vivants.

Chapitre 9 - Conatha
Conatha est un monde d'eau elliptique. Ses océans salés possèdent des courants très puissants, mais abritent néanmoins une faune et une flore très riche. La planète est dominée par les sahuagins, qui ont fondé une douzaine de royaumes distincts sous les flots, mais elle accueille également deux communautés de siréniens dans ses profondeurs, installées sur deux petits corps de terre à la dérive. Les siréniens tentent de rester à l'écart du reste de l'univers, pendant qu'au-dessus d'eux, les sahuagins se font la guerre.

Chapitre 10 - Ginsel
Ginsel est une planète en forme de croissant, comme une pomme dans laquelle on aurait mordu. Hormis cette topographie extraordinaire, la planète est très similaire à Oerth, et accueille une population principalement humaine, avec quelques demi-humains. Ginsel étant notablement plus petite qu'Oerth, les diverses nations humaines sont engagées dans une lutte permanente pour l'acquisition de nouveaux territoires, et forment un imbroglio diplomatique inextricable.

Chapitre 11 - Borka
Borka est un amas de milliers d'astéroïdes partageant la même atmosphère, vestiges d'une planète autrefois dominée par les races gobelinoïdes. Une guerre fit rage pendant des décennies entre les orques et les elfes de la Sphère, jusqu'au jour où ces derniers utilisèrent la magie pour anéantir la planète. La plupart des survivants choisit l'exil, mais certains gobelinoïdes demeurèrent sur ce qui restait de leur monde. Ils forment désormais des communautés indépendantes, réparties par races et particulièrement méfiantes envers les étrangers.

Chapitre 12 - Greela
Greela est un autre amas d'astéroïdes, bien plus grand cependant que Borka et doté d'une forme sphérique presque parfaite. Les planétoïdes qui le composent possèdent un écosystème vigoureux et variés et accueillent de nombreux colons humains et demi-humains, chaque planétoïde ayant peu à peu développé sa propre culture pacifique à l'écart du reste de la Sphère.

Chapitre 13 - The Spectre
Le Spectre est une planète en forme de disque plat peu hospitalière malgré son atmosphère. Elle accueille cependant des avant-postes commerciaux de la plupart des races voyageuses de la Sphère.

Chapitre 14 - Additional Astronomicals
Outre les douze planètes principales, la Sphère de Greyhawk accueille également divers corps astronomiques, rassemblés dans ce chapitre. On y découvre les Soeurs, un amas de quasi-étoiles entouré d'un disque d'anti-magie, l'Habitat un mystérieux planétoïde artificiel dont les secrets sont encore à percer, et les Etoiles Noires, trois corps célestes que les spelljammers évitent à tout prix.

Chapitre 15 - Spacefaring Companies

De nombreuses compagnies de spelljammers parcourent la Sphère de Greyhawk, et ce chapitre nous présente les plus célèbres. La Compagnie Noire est une bande de pirates particulièrement prospère. La Bande du Paon rassemble des effrits venus de Liga. Les Francs Marchands est la compagnie commerçante la plus influente issue d'Oerth et a bâti sa fortune sur le commerce international et interplanétaire. Enfin, les Sentinelles forment une compagnie de mercenaires spécialisés dans la chasse aux pirates.

Chapitre 16 - Adventure Ideas
Deux courts scénarios sont proposés ici : dans le premier, les personnages portent secours à un spelljammer elfe gravement endommagé par une attaque des horgs. Le second scénario débute sur Oerth, où les personnages sont engagés pour escorter un mystérieux personnage à travers l'espace ; ils ne vont pas tarder à découvrir qu'il s'agit d'un mage demi-orque transportant du matériel de guerre vers Borka.

Chapitre 17 - New Magical Items
Cinq nouveaux objets magiques viennent s'ajouter au catalogue des artefacts indispensables lorsqu'on parcourt l'espace.

Chapitre 18 - Religion in Greyhawk
La sphère de Greyhawk est tellement vaste que les prêtres originaires d'Oerth peuvent perdre le contact avec leur divinité s'ils s'éloignent trop de leur planète. Ce chapitre détaille les principaux dieux de Greyhawk et les limitations que subissent leurs fidèles lorsqu'ils voyagent dans l'espace.

L'appendice qui clôt l'ouvrage propose trois nouvelles créatures issues de l'espace de Greyhawk.

Le poster joint au livret est une carte de la Sphère présentant les différentes planètes et corps astronomiques qui l'occupent.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 28 mars 2010.

Critiques

derynnaythas  

Écrit par feu Nigel Findley, auteur entre autre chose de Cult of the Dragon pour les Forgotten realms, Greyspace est à mon sens le meilleur des trois suppléments s'attachant à décrire les sphères des univers officiels de TSR. Bien trop petit avec sa centaine de pages, le challenge de décrire un système planétaire complet est cependant relevé avec brio, et l'auteur nous offre là un tour vraiment exaltant, au sein d'une Sphère de cristal renfermant le monde d'Oerth, le monde originel de donjon & dragon.

Alors, quoi qu'est-ce? Le système en lui-même est atypique, dans le sens où le monde de Greyhawk est au cœur de l'ensemble planétaire, le soleil, ici nommé Liga, n'est qu'un corps céleste comme les autres, tournant autour du monde principal. Rien que cette disposition cosmique entraîne un changement d'attitude de la part des peuples voyageant dans l'espace sauvage; Les croyances de nos ancêtres pas si lointains sont ici vérifiables, les natifs d'Oerth sont bien au centre du monde!

La description des autres mondes reste relativement succinct, mais permet vraiment de se faire rapidement une idée du potentiel incroyable de ce Greyspace, les classiques rivalités entre les elfes, les nains, les orques et les gobelins se retrouvent partout, mais s'intègrent parfaitement à des campagnes liées au contexte de Spelljammer. Les nouveaux mondes, tel Ginsel, avec sa forme en croissant de lune et sa myriade de nations style Renaissance, offre des opportunités de jeu tout simplement infinies. Un amas d'astéroïdes comme celui de Borka représente un potentiel de menace fascinant pour un MD souhaitant une campagne à la "Guerre de l'Anneau".

Le traditionnel bestiaire se limite à trois bestioles, heureusement, tandis qu'un chapitre traite des religions implantées dans l'espace sauvage. Avec le nombre étourdissant de divinités sur Oerth, des idées de développement des cultes mineurs viennent vraiment facilement, en fonction des environnements des nouvelles planètes.

Les phénomènes cosmiques propres au Greyspace sont également intéressants, aisément transposables ailleurs.

En clair, des trois suppléments visant à décrire les sphères des mondes officiels, Greyspace est clairement le plus riche !

Critique écrite en avril 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques