Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Monster Manual

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 112 pages à couverture rigide.

Description

Ce premier recueil de monstres de AD&D décrit 223 monstres ou types de monstres, certains subdivisés en plusieurs variétés ou individus. Soit un total de plus de 350 monstres distincts. "Monstre" est à prendre ici avec une connotation très générique, et correspond plutôt à "créature" : les races telles que hommes, elfes, nains et semi-hommes en font partie, par exemple.

L'ouvrage commence par l'ours (références et crédits, 1 page) et un avant-propos de Mike Carr de septembre 1977 (1 page). Puis il se poursuit par une liste alphabétique des types de monstres (au nombre de 223) suivi d'une préface de Gary Gygax, sur 2 pages. Des notes (1 page et demie) détaillent ensuite l'utilisation des termes utilisés pour la description des créatures. On passe ensuite directement à la lettre A et aux premiers monstres.

De Aerial Servant à Zombie, les monstres sont décrits sur 98 pages, sur deux colonnes. Certains "monstres" sont subdivisés en variétés, comme les différents chevaux, serpents ou araignées. D'autres correspondent à des catégories très génériques (démons, diables, dinosaures...) et sont ensuite détaillés entre différents individus ou espèces. Tous comportent au minimum leur nom, une liste de caractéristiques de jeu, et une description de quelques lignes à une colonne voire une page. Certains comportent aussi une petite illustration - de une à quatre par page, plus quelques rares illustrations pleine page ou d'une demi-page.

Les caractéristiques fournies consistent en :

  • des données sociales : fréquence, nombre rencontré, probabilité de trouver à demeure
  • des caractéristiques physiques ou de combat : classe d'armure, dés de vie, déplacement, attaques, taille...
  • des capacités spéciales : attaque/défense, magie, capacités psioniques...
  • l'intelligence et l'alignement (~ philosophie de vie)

L'origine des monstres est multiple. En plus de ceux créés de toutes pièces, l'ouvrage rassemble des créatures d'origines très diverses, comme :

  • animaux actuels : gorille, dauphin, tigre, physalie (une méduse)...
  • mythologie grecque : sphynx, pégase, centaure, harpie...
  • mythes judéo-chrétiens : diables et démons, golems...
  • légendes du proche-orient : djinn, efreet (éfrit), momie, roc...
  • morts-vivants divers : squelette, vampire, zombie, fantôme...
  • légendes européennes : lutins divers, troll, ogre, dryade...
  • etc.

La fin de l'ouvrage est occupée par :

  • deux illustrations pleine page
  • un appendice des types de trésor (1 page)
  • un index des créatures (4 pages)
  • une page de publicité/catalogue de produits

L'ouvrage a connu de multiples éditions/impressions, dont la séquence ne correspond pas forcément à ce qui est indiqué sur la page de l'ours. Le tout sans changement du texte principal - les descriptions des créatures. Les principales versions sont les suivantes :

  • De la 1ère (décembre 77) à la 3e impression (décembre 78), la couverture reste la même, à l'exception de quelques mots sous le titre rouge et du logo de TSR. Les indications portées sur la tranche de l'ouvrage varient, de même que les ouvrages mentionnés sur le catalogue de dernière page. Aucun ne comporte de numéro ISBN.
  • De la 4e (août 79) à la 6e impression (1981), le titre rouge "Advanced Dungeons and Dragons" apparaît (abrégé) dans un bandeau jaune oblique en haut à gauche. Le titre jaune de l'ouvrage prend sa place en haut de couverture. Des détails diffèrent dans le bandeau, les logos, la tranche, la position du numéro ISBN (qui apparaît enfin). En revanche, toutes ces impressions comportent dans l'ours la mention "4th Edition, August 1979".
  • Les impressions au-delà de la 6e (de 1983 à 1989) voient une toute nouvelle couverture d'un combat entre dragon rouge et pégases. Le numéro ISBN reste le même. Divers détails séparent les différentes impressions ; en particulier, les 7e et 8e impressions comportent toujours la mention "4th Edition, August 1979" sur la page de l'ours.

De cette première édition, qui aurait connu au moins dix-huit impressions différentes (officiellement quinze), il semblerait que la "5e impression" (de 1980) soit la plus fréquente : elle aurait été vendue en plus grand nombre, et de loin, que toutes les autres.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 12 août 2010.

Critiques

Hervé  

Catalogue issu de mythologies variées (et d'imagination débridée), pêle-mêle, c'est le joyeux désordre propre à ADD du début. Quels sont ses intérêts? On va dire:
- livre à collectionner
- catalogue pour grosbills débutants
- ouverture sur certains mythes
- chair à donjons dans le style "1 pièce / 1 monstre / 1 trésor"

En bref, si on veut matière à se défouler - et il n'y a pas de mal à ça - on a de quoi jouer et faire jouer. Ça a du mal à tenir la distance avec des jeux de type "arène" online, mais à l'époque il n'y en avait pas, et ça ne correspond pas à tout le monde.

Maintenant, si on cherche des éléments qui tiennent la route dans un monde à prendre plus loin qu'au premier degré, mieux vaut chercher ailleurs, ne serait-ce que pour le portefeuille. Quand je l'ai acheté il y a 21 ans environ (en 1980), il n'y avait pas tant de choses. Maintenant on fait mieux sans chercher loin, parfois même gratuit sur la toile !

Ma note, bien que sévère, ne traduit pas la nostalgie que j'éprouve parfois quand je pense à ce livre, et aux bons moments qu'il m'aura procuré. Mais la page est tournée, et je ne vois pas trop l'intérêt de le rouvrir un jour. Sauf à le présenter comme une pièce de musée à mes enfants...

Silenttimo  

Cette couverture, somme toute assez laide, a bercé mon imaginaire de jeune rôliste débutant.

Et en dépit de cette laideur, quelques monstres emblématiques de D&D/AD&D y apparaissent et elle représente davantage ce jeu, pour moi, que la couverture suivante représentant le combat entre un dragon et un pégase.

Feuilleter ce livre, y piocher des idées, construire des scénarios ou des séquences présentant les monstres classiques sous un dehors moins convenu, c'est cela qui fait l'intérêt (le seul ?) de ce livre : imaginer, s'évader, retrouver les monstres rencontrés au cours de scénarios mythiques !

Il y a évidemment une part de nostalgie dans ma note, mais si la présentation en est assez classique, ce livre est une mine d'idées pour peu que l'on creuse un peu.

Critique écrite en avril 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques