Contenu | Menu | Recherche

L'appel de tout lu

I4 - Oasis of the White Palm

.

Références

  • Gamme : AD&D - Greyhawk
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1983
  • EAN/ISBN : 0-88038-008-X
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 32 pages doté de deux couvertures souples amovibles

Description

L'aventure Oasis of the White Palm est le seconde module sur trois de la série "Desert of Desolation". Il peut toutefois être joué de façon indépendante. Ce scénario est conçu pour un groupe de 6 à 8 joueurs de niveau 6 à 8.

L'aventure commence dans le désert alors que les aventuriers, à la recherche de pillards terrorisant la région, viennent d'explorer la pyramide d'Amun-Re. Ils y ont trouvé l'étoile de Mo-Pelar, une des trois gemmes légendaires - voir I3 - Pharaoh.

La première section de l'aventure concerne donc le voyage dans le désert durant lequel ils sont confrontés à des sables mouvants, croisent des lanciers chevauchant des pégases, et se rendent à l'oasis de la palme blanche décrite dans la section 2.

Là, les aventuriers sont engagés pour enquêter sur l'enlèvement d'une princesse. Il s'agit d'un vaste complot impliquant une organisation d'esclavagistes et adorateurs d'un puissant effrit. L'enquête les mène dans un complexe souterrain, le temple de Set, décrit dans la section 3.

En explorant ce temple, ils trouvent l'étoile de Khan-Pelar, la seconde gemme légendaire. Ils doivent ensuite se rendre à la crypte de Badr Al-Mosak où ils combattent l'effrit et libèrent la princesse prisonnière dans une bouteille. Ils trouvent également la troisième gemme, l'étoile de Shah-Pelar. Avec les trois gemmes en leur possession, il ne leur reste plus qu'à se rendre à la cité du Phoenix où ils libèrent un djinn qui les récompense et part en guerre contre l'effrit.

Le livret se termine par la description de nouveaux monstres et de personnages non joueurs impliqués dans cette aventure. La dernière page est consacrée aux objets magiques, dont les trois gemmes légendaires. Les plans et cartes des différents lieux sont imprimés sur les deuxième et troisième de la première couverture ainsi que sur l'ensemble des volets de la seconde couverture.

A noter que cette aventure sera regroupée par la suite avec les deux autres modules de la série : I3 - Pharaoh et "Lost Tomb of Martek". Ce livret unique, qui porte le titre de "I3-5 - Desert of Desolation", sera replacé rétroactivement dans l'univers des Royaumes Oubliés.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Ivryen  

Mon scénario préféré dans la trilogie !

Comme je l'ai déjà dit dans ma critique du I3, la Trilogie du désert de la désolation est l'une des meilleures mini-campagnes d'AD&D. C'est au cours de ces trois scénarios (numérotés I3, I4 et I5) que les Hickman (ensuite impliqués dans la série Dragonlance et dans les deux module Ravenloft) se sont forgés leur réputation de scénaristes.

Rappelons les points forts de la série :

- Une ambiance particulière à la croisée des films d'aventure en technicolor et des films d'épouvante des années trente. 

- La non linéarité du scénario, grâce à la structure en événements qui prend en compte les actions des joueurs mais aussi les objectifs de leurs adversaires.

- Une intrigue solide qui s'étend sur les trois scénarios.

- La qualité des donjons proposés qui n'ont rien à voir avec les portes monstres trésor de la grande époque !

Ici, ces innovations sont poussées à leur paroxysme. Il se passe beaucoup de choses dans ce scénario : affrontements entre les nomades, histoires d'amour contrariées, enlèvement, sorcellerie et horreur. Le scénario en lui-même est assez difficile. Les joueurs devront tirer partie des capacités de leur personnage tout autant que de leur roleplay, fondamental pour établir des relations avec les très nombreux personnages non-joueurs qui agissent autour d'eux.

Oasis of the White Palm mérite la note maximale car c'est un très bon scénario. Ce module est très bien écrit et facile à prendre en main, l'ambiance étant très bien campée. Très difficile et mortel pour les joueurs, il est du niveau d'un Ravenloft en terme de plaisir.

Critique écrite en janvier 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques