Contenu | Menu | Recherche

L'appel de tout lu

Greyhawk Wars

.

Références

  • Gamme : AD&D - Greyhawk
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Wargame
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1991
  • EAN/ISBN : 1-56076-086-9
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte en carton contenant :

  • un fascicule de 64 pages
  • un fascicule de 8 pages
  • 17 fiches cartonnées prédécoupées
  • deux planches de pions en carton prédécoupés
  • deux cartes posters en couleur (format USx8)
  • deux dés à 10 faces

Description

Greyhawk Wars est un wargame pour deux à six joueurs permettant de revivre le grand conflit ayant opposé les forces du Bien et du Mal dans le monde de Greyhawk.

L'objectif varie selon les scénarios, mais il s'agit le plus souvent de dominer un maximum de régions de la Flanesse (Flanaess). Cette domination peut s'obtenir par des voies militaires ou diplomatiques, chaque nation non jouée ayant une certaine attirance traditionnelle vers le bien ou le mal.
Outre les troupes normales, chaque joueur dispose également de héros pouvant accomplir diverses prouesses, comme explorer des ruines afin d'y trouver des trésors. Les joueurs reçoivent enfin des cartes d'événements qu'ils peuvent utiliser pour modifier le cours du jeu.

Le second fascicule fait le récit "officiel" de cette guerre, dont le principal instigateur fut Iuz le Maléfique, par ses rêves de conquêtes, rapidement rejoint par tous les opportunistes du continent : la Fratrie Ecarlate, mais aussi les mécontents de divers royaumes souhaitant profiter de l'occasion pour prendre le pouvoir. Les forces du bien finirent par l'emporter, mais aucune nation ne fut épargnée et Iuz réussit à se tailler un petit empire qui continue de menacer la Flanesse.
Greyhawk Wars est donc un ouvrage important de la gamme Greyhawk puisqu'il introduit de profonds changements géopolitiques sur le continent d'Oerik, qui seront par ailleurs développés dans l'extension From the Ashes.

A la fin de ce fascicule sont rassemblés cinq scénarios, présentant chacun la situation de départ des différents participants, les règles particulières à appliquer et les conditions de victoire.

Le matériel de jeu se compose de 416 pions, 163 cartes à jouer (39 cartes évenements, 46 cartes de royaumes, 29 cartes de trésors, 39 cartes de mercenaires et 10 cartes vierges) et deux cartes posters s'assemblant pour constituer la Flanesse. Les différents royaumes sont découpés en zones sur lesquelles se déplacent les unités.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 12 mai 2009.

Critiques

Ivryen  

Bon ... un supplément un peu bizarre à commenter: ce n'est clairement pas un supplément de jeux de rôles (pas de scénario, pas de PNJS, pas d'histoire pour les personnages) mais en même temps c'est un supplément très utile qui s'accompagne d'un jeu de plateau plutôt bien ficelé.

Plutôt qu'un wargame, c'est plutôt un risk ou un Axis and Allies avec des aspects de métajeu (les cartes de mercenaires, les coups spéciaux) qui permettent d'agréablement faire varier les parties. Les puissances en jeu sont celles de Greyhawk et chaque faction a son petit plus. La Scarlet peut ainsi faire un assassinat par tour, le Great Kingdom facilement recruter des mercenaires, le Furyondy soigner ses troupes ... Il y a de nombreuses unités et des héros (dont Ivid V lui-même) qui permettent de personnaliser un peu l'ambiance.

Les règles de combat sont très simples: des unités terrestres ou marines avec trois caractéristiques (déplacement, défense, attaque), deux faces, des dés 10 pour l'attaque et la défense. C'est un peu trop peu paramétré pour être appelé wargame mais ça laisse des possibilités et des variations intéressantes. Les parties peuvent être assez longues et c'est relativement équilibré. Les bons gagnent à peu près autant que les méchants. En revanche, la campagne complète est assez longue et il faut avoir du temps.

Comme jeu c'est sympa, peut être moins intense que Dragons of War (qui est pour le coup un vrai wargame). Mais pour les fanatiques de Greyhawk c'était surtout un très beau cadeau: en plus du plaisir à faire vivre le monde, le livret "aventure" était très bien fait et décrivait toute la guerre. Il était donc pour le coup très intéressant pour faire progresser la campagne. Ce petit livret était en plus très bien écrit: il parvenait à faire vivre le récit de la guerre grâce à de petites références sur les combats, sur la personnalité des belligérants. C'était donc une mine de renseignements qui venaient s'intercaler entre le Greyhawk gygaxien et celui, plus riche politiquement, de Sargent.

C'était donc un bon achat, en revanche d'une part de la présence d'un jeu plutôt bien fichu et de la présence d'informations de background. Il manque cependant de vrais trucs de jeux de rôles comme un ou deux scénarios ou même des suggestions pour faire jouer les personnages dans le contexte de guerre.

 

Critique écrite en décembre 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques