Contenu | Menu | Recherche

Restez sur vos gardes, ne faites confiance à personne, gardez vos dés à portée de main

RPGers 2016

Par Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis

Rubrique : Reportages
Date : 21 septembre 2016

Après une bonne demi-douzaine d'heures de train et un changement, arrivée habituelle à la convention dans le camion qui déménage la boutique de Tarbes vers RPGers ; et participation des groguistes au débarquement de la cargaison. Soirée tranquille et repas vaguement représentatif de la gastronomie locale. De nuit, dans le brouillard et sans les lunettes.

Vendredi matin, nous sommes rejoints sur notre pauvre stand par Romuald. Diverses discussions sur l'avenir du GRoG, du JDR et du monde. Grosse fatigue pour moi l'après-midi. Je comate dans le coin BD comics, sur les très confortables fauteuils et divans. Plus tard je trouve plein de coquilles sur un flyer associatif qui restera anonyme dans ce compte-rendu. Ne pas dire du mal des voisins, n'est-ce pas. Je bois plus d'un litre d'eau en quelques minutes : pas impossible que mon coup de barre soit en fait de la déshydratation.

Samedi matin, pluies torrentielles vers 6 h, dommage pour les campeurs et ceux qui avaient laissé du matos sur leurs stands. Heureusement peu de dégâts. Déplacement précipité des stands, dont le nôtre, vers l'intérieur. Je fais un Brygandine mais trois des 5 joueurs inscrits ne se présentent pas. Ça se passe bien, tout en enquête, sans combats. Du coup, je n'ai pas pu tester les règles de combat. Romuald alterne ADD1 et Appel de Cthulhu, quant à Jef, il fait du Star Wars FFG.

L'après midi, l'activité principale est de médire impartialement de tout le monde avec Nathalie Zema (dont je fais la connaissance IRL) et Brand (qui vient d'arriver). Je bassine bien des présents avec les récits de la GenCon et j'essaye de mettre sur pied une équipe pour l'an prochain à Indianapolis. Ne pas perdre de vue les vraies valeurs.

Quelques photos supplémentaires et une discussion GenCon avec Luna, qui veut que son jeu soit aussi publié en anglais et en espagnol, et nous rejoint au gîte pour la nuit. Tant pis pour les joies du camping sous la pluie avec des voisins qui ronflent.

Le soir, repas vietnamien organisé par la convention, copieux et bon. Longue discussion encore avec un fan du GRoG, et tard le soir avec Brand. Nous médisons à nouveau du milieu rolistique, avant qu'il ne reparte vers ses pénates.

Le dimanche matin est calme mais comme l'après-midi semble chargée je vais voir au central opérations du JDR : il leur reste en tout une place libre pour l'après-midi, j'en profite donc pour en créer quelques unes en proposant à nouveau du Brigandyne. Trois heures de jeu avec deux joueuses et deux joueurs (spéciale dédicace à Brand et Coralie), et même si certains sentent la fatigue et ont parfois tendance à somnoler, la partie se passe très bien et ils sont en particulier très intéressés par ce système de règles. Je leur file les infos pour le trouver sur lulu.

Le soir c'est restaurant avec l'équipe Sans Détour, et la gastronomie locale est bien mieux représentée cette fois-ci. Repas et discussion au bord de l'eau, les cuisines étant à bord d'une péniche.

Les ennuis habituels de retour de RPGers le lendemain, avec deux trains en retard et des passagers en surnombre, donc difficile de trouver une place alors que j'avais réservé.

Le temps d'attente de ma correspondance à Montpellier est agréablement utilisé pour aller découvrir le Manoir du crime, qui, coup de chance est ouvert en dépit de leur retour tardif de RPGers. Du coup, visite des lieux, discussion agréable, et récupération d'écocup locale. J'aime bien ce qu'ils font !