Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Monde du Jeu 2008

Par Captain Golgoth

Rubrique : Reportages
Date : 25 septembre 2008

Du 26 au 28 septembre 2008 s'est déroulée la première édition du Monde du Jeu, nouvelle formule. Cette manifestation fut créée à la fin des années 90, comme une alternative au "Salon du Jeu, de la Maquette, et du Modèle réduit", qui ne mettait pas tant que ça le jeu en avant. C'était le salon où l'on pouvait réellement jouer aux jeux de simulation. Au fil des ans, il a déjà été le témoin de nombreux évènements ludiques, d'abord à Pantin, puis à la Porte d'Auteuil, et depuis 2005 au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, où il avait adopté le nom de "Salon du Jeu" plutôt que "Monde du Jeu". Depuis ce changement de nom, les visiteurs étaient de moins en moins encouragés à jouer, l'ambiance bon enfant n'était plus de la partie.

Mais cette année, suite à un changement de propriétaire, le salon a repris son premier nom, et avec celui-ci a remis l'accent sur la possibilité de jouer et faire jouer. Une équipe d'agents très spéciaux de l'USS Grog était sur place pour inaugurer ce renouement avec le passé.

Alors, nos impressions ? Tout d'abord le choix de coupler le Monde du Jeu avec le tout nouveau "Festival des Jeux Vidéos" est plutôt bon. Certainement que rôlistes et gamers se mélangent plus facilement que les rôlistes et les otakus des années précédentes. La séparation nette des deux salons a permis de dégager un espace pour le "Monde du Jeu" bien moins bruyant que les autres années, où il est même possible de parler sans crier, ciel !

Ce ne sont pourtant pas moins de 60.000 joueurs qui ont parcouru les allées des deux salons. Pour rentrer dans le Caern Sacré, et pouvoir contempler les Miss Samsung en bleu, les costplayeuses de Lara Croft en vert, et les matelots du Grog en jaune, certains ont dû faire la queue pendant des heures pour ne pas saturer le salon. Du jamais-vu dans les évènements ludiques !

Alors forcément, après ça, les visiteurs ont montré une bien plus grande volonté d'en profiter et de se poser à des tables de jeu. Pour comparaison, l'année dernière nous avions eu du mal à compléter nos parties, et nous étions quasiment les seuls à en proposer sur le salon. Cette année, presque tous les éditeurs animaient leurs propres démos sur leurs stands, et pourtant nous avons été contraints de refuser des joueurs le samedi et le dimanche après-midi.

Car bien sûr, si nous étions là, c'était aussi pour faire découvrir ou redécouvrir à la fois l'actualité rôliste, les classiques, et les jeux extra-terrestres qu'on ne ressort de la soute qu'à ces occasions. Sur les trois jours, nous avons pu faire jouer 35 parties, avec en moyenne 5 joueurs par table.

En parlant de joueurs, une quarantaine de ces derniers étaient là pour le Festival du Jeu Vidéo voisin, mais se sont laissé tenter à s'essayer à des parties d'initiation courtes (1 à 2 heures), ou bien pour renouer avec un loisir délaissé depuis quelque temps. Et quand on a une joueuse de 6 ans qui, après une heure d'aventures palpitantes, demande pourquoi c'est déjà fini et quand est-ce qu'on peut continuer, on se dit que finalement, ça vaut le coup d'être enchaîné sur le banc de rame.

Les visiteurs grincheux qui ne voulaient pas jouer n'en ont pas été délaissés pour autant. Du beau monde s'était déplacé :

Sans compter tous les stands qui parlaient de jeu sans parler nécessairement de rôle. Un grand espace "famille" était d'ailleurs réservé aux gens qui voulaient s'essayer à des jeux de société fournis par le salon.
Bref, de bien bons souvenirs de ce "Monde du Jeu" nouvelle ancienne formule, et ces quelques photos sont là pour vous le prouver !

Monde du Jeu 2008, Jérôme Rutily & Fred Bianchi

Ah oui, c'était nous qui étions responsables de l'espace Jeux de Rôles. Dingue, non ?

Le calme avant la tempête

Quand on vous dit que c'était plein...

Jérôme R., fier de poser : "Le Grog, parce que je le vaux bien !"

L'effet Guronsan de Ludovic... Il rêve à de farouches guerrières en string de maille, là, c'est sûr !

Avec Jérôme B., les parties de Feng Shui ce n'est pas de la rigolade ! On l'a vu à plusieurs reprises menacer de couper le petit doigt d'un de ses joueurs qui avait fait un échec critique...

Nos belles bannières et nos non moins beaux matelots.

Loris était là, même s'il n'a pas pu nous livrer son traditionnel menu Ninja Burger + Toon + Coca

Captain Golgoth se fait expliquer les bases du JdR par ces trois experts

Brunal essaie de passer inaperçu devant le stand de la Bibliothèque Interdite, qui a mis Dark Heresy à l'honneur ...

... Tandis que le stand PlayFactory est plutôt Donjonesque et Dragonesque 4e Editionesque ...

... Et qu'une partie de Qin se prépare sur le stand 7e Cercle / John Doe

Les bijoux de la collection de la Ludothèque de Boulogne Billancourt étaient de sortie

Le renouveau du média papier indépendant avec entre autre JdR Magazine

Opale, la communauté rôliste du net qui monte, est désormais nationale

Après avoir massacré du troll, un petit GN Croâ, ça repose, non ?

... Et il n'a pas honte ! On voit le résultat du couplage avec le Festival du Jeu Vidéo.

Le Festival du Jeu Vidéo permet d'essayer les dernières nouveautés vidéo-ludiques