Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Convention à Bagneux

Par Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis

Rubrique : Reportages
Date : 22 février 2012

Souvenirs kaléidoscopiques d'une petite convention.

Notes rapides de convention les 11 et 12 février 2012. Salle des fêtes Léo Ferré à Bagneux.

Le thème est "Mondes imaginaires". Du coup, beaucoup d'illustrateurs, auteurs et éditeurs, en SF ou surtout en fantasy. Le JdR, lui, est un petit coin avec 5-6 stands d'une table chacun et quelques tables de jeu, mais aligné le long d'une grande baie vitrée donnant sur la place du marché. Ça nous fait de la lumière et de la vue.

Passage au stand d'un gars qui vient sur le site une ou deux fois par semaine pour se changer les idées et se tenir au courant des nouveautés, même s'il ne joue plus ou presque. Il est content de nous voir en vrai, et de pouvoir nous montrer à sa copine. Une ou deux félicitations de gars qui passent, des habitués du site.

Ma seule partie sera une partie de Barbarians of Lemuria avec les cartes-bonus fraîchement reçues et Fabien à ma table car les joueurs manquent un peu à cette heure. Jef, lui, se lance dans un Ars Magica. Ce n'est pas à mon avis le jeu le plus évident pour faire découvrir aux débutants. Peut-être ses joueurs sont-ils expérimentés. Ou Jef a l'habitude.

Des parties de Sombre : le camarade Scipion enchaîne... les carnages et les massacres, entrecoupés de quelques charcutages pour changer. La tronçonneuse n'a pas le temps de refroidir. Polo de Cthulhu DDR est présent mais seulement le dimanche. Je ne l'ai pas vu mener une partie (NDLR: mais on nous souffle dans notre oreillette droite qu'il aura bien mené du DDR!).

FFJDR en force : président et trésorier sont présents, je ré-adhère. Et le GRoG ? Projet de collaboration à discuter, nous disent-ils. Pas eu le temps, ce sera pour une autre fois. Jef et moi suivons les dernières news du Grog, toujours hors ligne suite au piratage, car à défaut de prise électrique, nous avons le wifi. Alors tant que les batteries tiennent, nous en profitons. J'annonce en direct le retour du site à Fabien. Et ensuite sur les forums, facebook, etc.

Le marché du dimanche se tient sous le bâtiment (sur pilotis) et sur le parking devant. C'est animé et coloré. Vers 13h, j'y croise Alias et son complice qui cherchent visiblement leur pitance. Moi aussi, et je finis par aller acheter deux pizzas et donner ce qui me reste à mon voisin, qui vient présenter une convention dans une grande école parisienne.

Les tables rondes s'enchaînent en au moins deux emplacements, sur des thèmes variés traitant de la SF et du fantastique. L'une d'entre elles se déroule rigoureusement sans public, triste spectacle. Jetons un voile pudique sur le sujet de cette table ronde sans doute coincée à un horaire inadapté. Pierre Bordage et Roland Wagner participent à une de ces rencontres. Souvenir de Casus V1 en ce qui me concerne.

Alias cause avec nous de son nouveau projet, la Garde et de notre implication possible. Débat à poursuivre, il y a des choses à faire. Heureusement qu'il semble bien décidé à gérer à fond les problèmes juridiques, c'est le meilleur moyen d'éviter des ennuis ultérieurs.

Dans les dernières heures la buvette donne des montagnes de sandwich et des tartelettes. Plutôt que de jeter, c'est pas plus bête. J'en profite en prévision du train du lendemain.

Soner Du serait content, c'était ma première convention sponsorisée par l'Humanité.