Contenu | Menu | Recherche

War doesn't determine who's right, only who's left.

Olivier Saraja

Auteur

Illustrateur

Identité

  • Année de Naissance : 1972
  • Nationalité : Français
  • Pays : France

Biographie

J'ai découvert le jeu de rôle avec l'aide de mon frère, qui a 5 ans de plus que moi : lorsque j'avais 10 ans, l'un de ses copains de classe lui a proposé de lui faire découvrir un nouveau type de jeu, à l'époque encore très mystérieux et confidentiel pour le grand public. C'était bien sûr Donjons & Dragons, et la toute première partie (mon frère et moi sommes morts au bout d'un quart d'heure de jeu - quelle déception !) nous a laissés perplexes mais intrigués. Dans les semaines qui suivirent (Noël était proche !) nous nous faisions offrir Advanced Donjons & Dragons, nous recrutâmes des joueurs et nous mêlâmes à d'autres groupes, et à partir de ce moment, nous jouions surtout à AD&D puis à Call of Cthulhu dès sa sortie. Puis ce furent ensuite les jeux Chaosium qui nous séduisirent, particulièrement RuneQuest (première et seconde édition) puis Stormbringer, d'abord en VO puis en VF. Arrivés là, nous étions des joueurs chevronnés.

Mon entrée dans le circuit professionnel a été très progressive. J'ai toujours eu pour passion la création artistique. Je l'ai d'abord exprimé avec des crayons et de la peinture (aujourd'hui, directement en images de synthèse), puis avec une machine à écrire, piquée chez la voisine avant d'avoir la mienne propre. Puis cela a été l'avènement de l'informatique individuelle et je produisais déjà, à l'époque, des petits scénarii et des aides de jeu pour mes jeux favoris. Des travaux sans prétention. Puis j'ai été passionné par le jeu Hawkmoon, comme beaucoup d'autres joueurs en quête de divertissements adultes et fouillés. J'ai commencé à décrire un petit royaume sans prétention selon le format de La France, que j'ai accompagné d'une petite campagne personnelle testée au club de jeu de rôle du lycée. Avec les années, c'est devenu la Sicile telle que dépeinte dans le supplément "Chair et Métal". Pour attirer l'attention d'Oriflam j'ai participé à leur premier concours (les fameux challenge Tatou) ou j'ai été lauréat et ai gagné un abonnement au magazine. C'est à cette époque que j'ai présenté ma Sicile à Eric Simon, qui était alors auteur principal sur Hawkmoon, et chargé de la production. Le temps que les décisions soient prises, je participai à leur deuxième challenge et fut à nouveau lauréat sur la gamme Hawkmoon. Quelques mois après, Chair et Métal sortait enfin. Puis Eric Simon fut appelé sous d'autres horizons, après m'avoir confié la charge de développer la nouvelle édition de Hawkmoon, Elric! venant juste de sortir.

Malgré cette implication dans le circuit professionnel, le jeu de rôle reste avant tout un loisir, je n'en vis pas du tout. Je suis responsable d'un petit laboratoire d'essais mécaniques qui travaille à la caractérisation des matériaux à destination de l'aéronautique, du spatial et du ferroviaire. Je contribue en freelance, et m'efforce de conseiller et aider les gens d'Oriflam (désormais Archéon) qui sont devenus mes amis.

J'essaie de jouer entre deux et trois fois par mois, mais c'est parfois difficile. Mes amis joueurs ont essaimé aux quatre coins de France (obligations professionnelles obligent) et je me suis recentré sur le groupe de joueurs que j'ai initié alors que nous étions à l'université. Nous sommes trois garçons et deux filles, plus des joueurs occasionnels qui se greffent à nous au rythme de leur disponibilité. Par chance, ma petite amie apprécie le jeu de rôle, que je lui ai fait découvrir tout récemment.

A l'avenir, avec des enfants, il est certain qu'il sera difficile de concilier une occupation aussi gourmande en temps, et leur éducation, surtout en bas-âge. Toutefois, j'ai des amis qui jouent en couple et y arrivent très bien tout en étant des parents responsables et attentionnés. De mon côté, je n'ai pas d'enfant mais j'ai également la chance de pouvoir jouer en couple, ce qui simplifie pas mal les choses. Je pense que notre passion n'est pas exclusive, pas plus que ne l'est l'éducation d'enfants, et qu'au prix de quelques sacrifices personnels, il sera tout à fait possible de marier jeux de rôle, activités sociales et sportives, éducation, à l'instar de n'importe quelle autre activité ou loisir.

Voici mes jeux préférés, dans le désordre le plus complet : Vampire (the Masquerade et Dark Ages), Elric!, Hawkmoon, Pendragon, RuneQuest et Rolemaster. Donjons et Dragons version Open License est ma dernière découverte (surtout grâce à la gamme Archipels développée par Oriflam/Archéon), et Feng Shui mon dernier coup de coeur (je ne joue pratiquement plus qu'à ce jeu !).

Ce dont je suis le plus fier est la SWOS-Team (le SWOS étant anciennement mon site web perso, depuis longtemps devenu un site collectif). La SWOS-Team regroupe quelques uns des auteurs les plus talentueux à avoir transité par mon site Web, et ils assurent aujourd'hui la veille sur les produits Hawkmoon et Elric! à ma place. Ainsi, j'ai pu progressivement me désengager de la supervision de ces gammes et laisser la créativité des autres s'exprimer, et avec quel talent ! Crises Vilmiriennes et le Sac d'Imrryr pour Elric!; Fils de Granbretanne, Les Royaumes de l'Est I et II, Chroniques des Royaumes de l'Est, très bientôt L'Atlas Germanique, l'Afrika et la Scandie pour Hawkmoon... J'ai animé cette cellule de création, et je suis fier du travail qu'ils ont produit et qu'ils continuent à produire. A présent (septembre 2004) je ne pratique plus d'activité rôlistique, je suis un auteur à la retraite.

En dehors du jeu, je suis un passionné d'images de synthèse, et je participe activement à la promotion de l'infographie sous le système d'exploitation linux (www.linuxgraphic.org). En particulier, j'anime un site entièrement consacré à mon logiciel de création d'images de synthèse favori (et entièrement gratuit !) qui offre des capacités très évolués en matière de modélisation, rendu et même animation (www.blender-cafe.org pour le site, et www.blender.nl pour télécharger le fameux logiciel, Blender, qui tient sur une disquette!!!). Par ailleurs, je m'essaie à l'écriture (et oui, j'ai des prétentions dans le domaine) et j'ai déjà écrit un petit roman, non publié à ce jour. Pour le reste, je suis également un adepte assidu des arts martiaux (le karaté en particulier, et un peu le jujitsu).

Mes projets actuels sont d'abord : me reposer. Je voudrais encore travailler un peu sur mon premier roman, avant de le faire publier, et remettre la main à mes seconds et troisièmes, entamés mais non finis. Je voudrais poursuivre la redynamisation du SWOS pour continuer à offrir des articles, aides de jeu et scénarii aux amateurs de Hawkmoon, Elric! et Feng Shui. Et enfin, je souhaite continuer à faire progresser la cause des Logiciels Libres et l'infographie sous Linux, afin de faire oublier que la créativité n'a plus à s'exprimer par le MacIntosh ou le PC seulement, mais qu'il existe des alternatives de qualité réelle à tous ces logiciels payants et bogués que je ne citerai pas.

Pour ceux qui voudraient se lancer dans le jeu de rôle comme auteurs, voici quelques conseils : s'armer de patience et ne présenter aux éditeurs que des projets bien aboutis. Ne JAMAIS sauter l'étape "rédaction d'un synopsis de l'univers, condensé des règles de jeu, comparatif des systèmes proposés par rapport à ce qui se fait sur le marché". Les éditeurs veulent pouvoir rapidement déterminer si les thèmes et systèmes sont porteurs sans avoir à lire des pavés de 2000 pages, même si ce sont certainement les meilleures jamais écrites. Eviter d'être verbeux et fuir les effets de styles trop prononcés.

Pour les dessinateurs, il faut avoir un trait abouti, la maîtrise de plusieurs médias et surtout savoir travailler vite, très vite... Il est bien connu que les éditeurs sont TOUJOURS à la bourre, et qu'ils passent leurs commandes d'illustration au dernier moment. Par conséquent, il faut que les illustrateurs potentiels ne soient pas trop gourmands et n'acceptent jamais plus de commandes qu'ils seront capables d'assumer avec la qualité maximale qui s'impose.

Pensez-y : nous avons une passion merveilleuse, qui permet l'épanouissement, la prise d'assurance en soi et la créativité. Cette passion est toutefois mise en péril par les produits de consommation ludique rapides et faciles, comme les jeux vidéos, qui invitent à se recentrer sur soi seul, et à fuir les contacts sociaux. Préférez toujours une partie de jeu de rôle autour d'une bonne vieille table plutôt que sur ordinateur, même sur un réseau distant. C'est la seule façon de tisser des amitiés véritables, de faire des rencontres intéressantes, et de ne pas faire passer les joueurs de jeux de rôle pour des autistes un peu perdus et déconnectés de la réalité. Le jeu de rôle est une activité sociale. Rappelez-vous en et rappelez-le autour de vous.

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Année du Démon (L')
première édition
juin 2002Feng ShuiOriflam
Atlas Scandin
première édition
octobre 2002HawkmoonOriflam
Carnets de Voyages
première édition
février 2002D20 - ArchipelsOriflam
Chair et Métal
première édition
janvier 1995HawkmoonOriflam
Chroniques Germaniques
première édition
janvier 2002HawkmoonOriflam
Crises Vilmiriennes
première édition
octobre 2000ElricOriflam
Ecran des Archipels
première édition
février 2002D20 - ArchipelsOriflam
Fils de Granbretanne
première édition
janvier 1999HawkmoonOriflam
Hawkmoon
deuxième édition
janvier 1996HawkmoonOriflam
Manuel du Héros
première édition
novembre 2002D20 - ArchipelsOriflam
Sac d'Imrryr (Le)
première édition
mars 2001ElricOriflam
Seigneur des Sans-Masques (Le)
première édition
janvier 1997HawkmoonOriflam
Illustrateur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Mers du Destin (Les)
première édition
janvier 1998ElricOriflam

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.