Contenu | Menu | Recherche

Un business plan pour les amener tous et dans les ténèbres les lier

Faisons fi des neiges et des grêlons, cette année février sera fripon

Friponnes  d’Étienne Bar, récemment sorti aux éditions Stellamaris, trouve son origine dans deux romans de l’auteur : La Ballade de Fronin et Face aux démons. Le jeu et les romans se déroulent dans l’archipel des Folandes, un monde d’Heroic Fantasy dans lequel se mêlent d’innombrables peuples et cultures, et où les personnages principaux, les fameuses Friponnes, affrontent l’adversité en usant de leurs charmes, de leur ruse et leur intelligence plutôt que de la violence gratuite. Un digne successeur d'Animonde !

On pourrait penser qu’un nouveau jeu médiéval fantastique n’aurait pas grand-chose à apporter, tant l’offre est déjà pléthorique et diversifiée. Friponnes réussit pourtant le pari, tout en utilisant de nombreux aspects classiques du genre, d’avoir une identité forte et unique.

Des nains ? Oui, mais ceux des Folandes ne sont pas des tueurs d’orques isolés sous leur montagne, mais un peuple ouvert et ingénieux qui fait profiter les autres de ses inventions. De la magie ? Bien sûr ! Mais pas de jet de flammes ou autre rayon de la mort. Une magicienne friponne utilisera des illusions, parlera aux animaux ou jouera au passe-muraille pour résoudre les problèmes. Des dragons ? Tout à fait, ils sont ici les alliés et les protecteurs des hommes.

Vous l’aurez compris, Friponnes prend un malin plaisir à se jouer des clichés de l’Heroic Fantasy, et l’on se retrouve au final avec un univers positif, lumineux, rempli d’amour et de friponnerie. Un peu comme si des communautés hippies venaient s’installer dans les Terres du Milieu… Attention, tout n’est pas rose ! Ce monde est également rempli de sorciers démoniaques, d’esclavagistes, de colonialistes, d’hommes d’affaire corrompus et autres joyeusetés. C’est là qu’interviennent les Édrulains incarnés par les joueuses et les joueurs. Leur rôle est de veiller sur les Folandes et de protéger les innocents de tous les malfaisants. Ils évitent autant qu’ils peuvent d’user de violence, et rendent la justice grâce à leur ruse, leur intelligence, leurs talents de séduction, leur magie friponne… De gentils vauriens au service du bien, qui n’oublient jamais de s’amuser et de prendre du bon temps dans cet archipel où les mœurs sont très libres !

Le système est une adaptation du générique FU, modifiée pour mettre en avant les spécificités de l’univers. On y retrouve donc toute l’abstraction du FU et sa grande capacité à générer de l’imprévu et des rebondissements, avec des ajouts tels que les cartes de Peps ou les aspects « En amour… » et « Face à l’opposition… », qui définiront les Friponnes autrement que par leurs talents martiaux et encourageront les joueuses et les joueurs à les incarner telles qu’elles doivent être : libres, malignes et lumineuses !

Si vous cherchez un peu de chaleur, de joie et d’amour en ce mois de février gris et froid, venez faire une balade dans les Folandes, devenez une Friponne !

Joyeux anniversaire !

...gagne un niveau !

Qu'est et que n'est pas le GroG ?


C'est qui le Grog ? Le Grog (pour Guide du Rôliste Galactique) est une association à but non lucratif qui administre un site web encyclopédique - le site sur lequel vous êtes en train de naviguer en ce moment même. Il fédère auto...

Filtrer les vignettes en page de garde...

(Si aucune annonce du type souhaité n'existe, l'affichage sera celui par défaut)

Soutenez le Grog

Vous appréciez le Grog ?
Donnez un peu de votre temps
Donnez un peu d'argent

Faites découvrir le jdr

Faites découvrir le jeu de rôle grâce à l'excellente plaquette de la FFJdR. Il suffit de la télécharger...