Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

Les Terres d'Arran : Les Elfes comme les Nains prennent goule aux Chroniques Oubliées en juin

Ce n'est pas la première fois que Chroniques Oubliées est élu Jeu de Mois par les matelots du GRoG. Déjà en novembre 2014 nous saluions ce jeu au règles et au format propices à l’initiation, et en décembre 2018, sa déclinaison “contemporaine” plus équilibrée nous avait convaincu de son potentiel hautement versatile. Depuis 2014 Black Book multiplie les sorties basées sur son système fétiche : CO Fantasy, Boite d’Initiation, Anathazerïn, CO Mini, Invincible, Vengeance, les ouvrages H&D avec stats CO, Chroniques Oubliées Contemporain, Chroniques Oubliées Cthulhu, CO Western & CO Galactique & Menace-X dans Casus Belli, etc. Ainsi que Monstres avec Joann Sfar encore tout récemment. Rien que pour l’offre pléthorique (et de qualité), ce jeu est remarquable. Cette réussite éditoriale doit sans doute son succès à son système à la fois simple (idéal pour l’initiation) et pourvu d’une multitude d’options (pour ne pas lasser les joueurs qui ont de la bouteille).

Mais cette fois-ci, les Terres d'Arran donnent l'impression qu'un nouveau pallier a été franchi : l'ambition de faire grand. Nous sommes très loin ici de la philosophie “low cost” de COF à ses origines. Ici, le leader français du jeu de rôle s'associe avec l'un des grands noms de la BD franco-belge au travers des éditions Soleil et l'une de leur plus impressionnantes collections de fantasy. En effet, l'univers des Terres d'Arran se décline sur pas moins de 30 tomes de la série Elfes, 20 de la série Nains, 14 d'Orcs & Gobelins, et 5 de la série Mages. Cela donne une idée de la richesse que peut offrir cette création de Jean-Luc Istin et Nicolas Jarry.

Avec cette base impressionnante, les hommes en noir disposent d'un univers vivant qui se développe au rythme très soutenu des sorties d’albums. Mais aussi d'une multitude des personnages développés par la BD et donc d'une galerie de PNJ particulièrement inspirante pour le MJ. Le tout est en plus servi par un visuel fort, mis en valeur par une édition assez haut de gamme.

Mais Les Terres d’Arran est aussi le fruit d’un gros travail de développement du jeu en propre : voies & classes de personnage repensées pour donner une saveur propre aux Terres d’Arran, objets magiques fortement liés à l’univers de jeu, description extensive des Terres d’Arran et de ses personnages emblématiques, et surtout des scénarios originaux dont une campagne qui arrive à se positionner fort habilement en marge de l’intrigue des albums Elfes. Un travail qui permet au lecteur d'accéder à cet univers sans devoir lire les dizaines d'albums qui le composent avant de se lancer, mais au contraire de se l'approprier d'emblée.

Armées de ce système éprouvé, héritier d'une des versions les plus populaires de D&D, et d'un cadre de fantasy classique plus riche que jamais, les Terres d'Arran pourraient facilement lorgner hors de la francophonie et montrer que le jeu de rôle français n'a rien à envier au suédois ou à l'anglophone. Et c'est tout ce que l'on peut lui souhaiter.

Affûtez vos flèches, révisez vos sorts, et voyez si vous pouvez faire mieux que les héros de la BD face à la nécromancienne Lah’saa et à son armée de goules.

Joyeux anniversaire !

...gagnent un niveau !

L'aigle bicéphale


Sur le papier, le GRoG est géré par deux entités distinctes : l'association et l'équipage. L'association gère les aspects financiers, juridiques, administratifs et stratégiques. Une fois par an, le bureau est élu par les membres ...

Filtrer les vignettes en page de garde...

(Si aucune annonce du type souhaité n'existe, l'affichage sera celui par défaut)

Soutenez le Grog

Vous appréciez le Grog ?
Donnez un peu de votre temps
Donnez un peu d'argent

Faites découvrir le jdr

Faites découvrir le jeu de rôle grâce à l'excellente plaquette de la FFJdR. Il suffit de la télécharger...